Esclavage

L’esclavage est l'état ou condition d'un individu sur lequel s’exercent les attributs du droit de propriété ou de certains d'entre eux. Même si l’esclavage semble prendre de nouvelles formes, ce phénomène est néanmoins toujours identifié par la possession ou le contrôle d’un autre individu, sa coercition et la réduction de sa mobilité et par le fait que cette personne ne soit pas libre de partir ou de changer d’employeur.1

Il y a lieu de faire attention à l’utilisation de cette expression car dans plusieurs pays elle est liée à un lourd passé.

Les Nations unies ont assigné un Groupe de travail sur les formes contemporaines d’esclavage afin d’étudier ce problème.

La définition contemporaine de l’esclavage a été étendue par les différentes conventions signées par presque tous les Etats du monde afin d’y inclure la traite des personnes et le travail forcé. Le Haut commissaire aux droits de l’homme lors de son discours d’inauguration du groupe de travail (Genève, 18 Mai 1998) a déclaré que “l’esclavage et son interdiction sont inscrits dans les traités internationaux et dans la Déclaration universelle des droits de l’homme 1948 célébrée cette année pour son 50ème anniversaire. L’article 4 de la Déclaration universelle garantit que « Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude; l'esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes. » Cependant, l’esclavage n’est pas mort. De nombreux cas de formes d’esclavage très différents sont signalés: travaux forcés, travail des enfants, travail forcé des migrants, travail forcé et esclavage à des fins religieuses. 


1Baltimore Anti-Slavery Society

Retour en haut de la page