Congrès international sur John Stuart Mill

Il y a cent cinquante ans, la publication De la liberté de John Stuart Mill, ouvrage capital de la philosophie politique, sociale et morale, voyait le jour. Un congrès international était organisé autour de cet ouvrage, au Siège de l’UNESCO à Paris, le 19 novembre 2009.

A travers son ouvrage, John Stuart Mill, philosophe et économiste britannique du XIXe siècle, entendait défendre et promouvoir « un principe très simple, fondé à régler absolument les rapports de la société et de l’individu », et qui « veut que les hommes ne soient autorisés, individuellement ou collectivement, à entraver la liberté d’action de quiconque que pour assurer leur propre protection ».

Le congrès a mis en avant l’actualité et la force de ce principe dans ses dimensions philosophiques, morales, sociales, politiques et religieuses, en interrogeant à la fois les fondements, les conséquences mais aussi les limites de cette problématique.

Des orateurs venant d’horizons différents se sont réunis pour exposer leurs compréhensions de ce « principe très simple » mais capital dont ils ont dit comment il peut encore guider nos sociétés d’aujourd’hui.

L'événement était organisé par la Chaire de philosophie des sciences biologiques et médicales du Collège de France, avec le soutien de l’Institut international de philosophie et de la Fondation Hugot du Collège de France.

Retour en haut de la page