Contexte

L’UNESCO s’est engagée dans le domaine de l’éducation physique et sportive (EPS) au début des années 1950, période durant laquelle l’EPS occupait une place importante dans les programmes de coopération internationale et de développement. L'Organisation est alors considérée comme l’agence internationale la plus à même de prendre en charge sa promotion et son institutionnalisation. En 1952, la 7e session de la Conférence générale de l’UNESCO a autorisé le Directeur général « à conduire une enquête auprès des États membres et des organisations internationales compétentes en vue de soumettre à la Conférence générale, dans le cadre du projet de programme pour 1955-1956, des propositions précises concernant l’action que l’UNESCO pourrait engager pour contribuer à développer et à améliorer la pratique des sports à des fins éducatives ».

La première Conférence internationale des ministres et hauts fonctionnaires responsables de l’éducation physique et du sport (MINEPS I) organisée à Paris, en 1976, constitue le point de départ de l’effort institutionnel de l’UNESCO dans le domaine de l’éducation physique et du sport. Elle a abouti à la mise en place, en 1978, de certains dispositifs majeurs pour encadrer la coopération internationale, entre autres, la Charte internationale et un Comité intergouvernemental pour l'éducation physique et le sport (CIGEPS). Si la communauté internationale voyait dans le Comité international Olympique l'incarnation du sport au niveau mondial, les Etats membres considéraient le CIGEPS comme le pendant du CIO au niveau gouvernemental. Au début des années 1990, la fin de la Guerre froide a radicalement changé le contexte politique mondial. Les Etats membres commencèrent à encourager de nouvelles orientations dans la politique d’éducation physique et sportive. Une évaluation externe des activités de l’UNESCO dans le domaine de l’EPS a ainsi été entreprise de 1993 à 1994. Les conférences MINEPS III [PDF, 3 MB] et MINEPS IV [PDF, 199 KB], tenues respectivement en 1999, en Uruguay, et en 2004, en Grèce, furent organisées afin d’orienter les activités de l’UNESCO en faveur du renforcement de la dimension éducative et sociale de l’éducation physique et du sport.

L’adoption par la Conférence générale de l’UNESCO de nouveaux statuts du comité en 1997 marque une nouvelle étape dans l’histoire du CIGEPS. La création d’un Conseil Consultatif Permanent, organe composé de plusieurs ONG et institutions sportives est ainsi approuvé afin d’assurer une plus grande participation de la société civile, et notamment du mouvement sportif, aux travaux et décisions du comité.

Retour en haut de la page