Les femmes et le sport

La problématique du genre dans les politiques et programmes du sport est d’une importance primordiale pour l’UNESCO. La Charte internationale de l'éducation physique, de l'activité physique et du sport, adoptée par l’UNESCO lors de sa 38e Conférence générale affirme que « la possibilité de participer et être associées sur un pied d’égalité, à tous les niveaux de la supervision et de la prise de décision, à l’éducation physique, à l’activité physique et au sport, à des fins de loisir et de récréation, de bonne santé ou de haute performance est pour  toutes les filles et toutes les femmes un droit qu’il importe de faire activement respecter. »

Les programmes d’éducation physique et de sport de l’UNESCO s’efforcent d’intégrer la problématique du genre, qui peut s’articuler autour de trois actions principales :

  • renforcer le droit des filles et des femmes à participer à l’éducation physique, à l’activité physique et au sport à tous les niveaux ;
  • protéger les filles et les femmes participantes contre le harcèlement, les mauvaises conduites et les abus ;
  • utiliser le sport pour promouvoir l’égalité des sexes et l'autonomisation des filles et des femmes.

Ces questions sont reflétées dans le Plan d’action de Kazan (PAK) et, en particulier, dans son Action 4 « Mener une étude de faisabilité sur la mise en place d’un observatoire mondial pour les femmes, le sport, l’éducation physique et l’activité physique ». L’UNESCO coordonne cette Action avec le soutien de la Confédération Suisse, qui s’est également engagée à accueillir l’Observatoire.

L’Action 4 du Plan d’action de Kazan joue un rôle important dans l’exécution de l’ODD 5 de l’Agenda 2030, qui affirme la nécessité de « parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles ».

Afin d’atteindre ces objectifs et de promouvoir l’autonomisation des femmes et des filles ainsi que l’égalité des sexes, dans et à travers le sport, l’UNESCO travaille en partenariat avec des organisations nationales et internationales, notamment :

  • ONU Femmes
  • Le Groupe de Travail International sur les Femmes et le Sport, l’Association Internationale pour l'Education Physique et le Sport pour les Filles et les Femmes, Femmes Sport International
  • Les organisations intergouvernementales régionales et/ou continentales
  • Le Comité International Olympique, le Comité International Paralympique et d’autres organisations sportives internationales
  • L'industrie des articles de sport et le monde des affaires en général
  • Les médias
  • Le milieu universitaire
Retour en haut de la page