Del olvido a la mémoria, 1: Africanos y afromestizos en la historia colonial de Centroamérica

Le volume un de la collection «Del Olvido a la memoria» traite de l'arrivée des Africains et Afro-descendants en Amérique centrale à partir de l'époque de la conquête espagnole.

À cette époque, l'Espagne embrassait d’importants flux migratoires, affichant une grande diversité ethnique: les Arabes, les Syriens, les Anglais, les Français et les Africains.

La collection commence donc sans questionner la signification du mot «blanc», qui a été utilisé comme synonyme de l'Espagnol, mais faisant écran à une réalité beaucoup plus complexe.

Une équipe d'historiens de l'Amérique centrale a effectué ce travail d'enquête, sous la coordination de l'Université du Costa Rica et avec le soutien du Bureau de l’UNESCO à San José. Ils ont travaillé en recréant l'époque de la conquête du «nouveau monde», quand les mulâtres et les noirs sont arrivés comme des individus libres.

Il est également fait part de la manière dont d'importants monuments tels que la cathédrale de Leon au Nicaragua et celle d'Antigua au Guatemala, ont été conçus par des architectes noirs ou mulâtres.

  • Author(s): Cáceres Gómez, Rina, San José, Costa Rica, Oficina Regional de la UNESCO para Centroamérica y Panamá, 2008, 104p 
  • Publication Date: 18-09-2009
Retour en haut de la page