01.03.2012 - ODG

L’heure des choix pour l'UNESCO

© UNESCO/Landry Rukingamubiri

La Directrice générale de l'UNESCO, Mme Irina Bokova, a présenté une feuille de route pour répondre aux difficultés financières actuelles à la 189e session du Conseil exécutif, réuni à Paris du 27 février au 10 mars.

« La communauté internationale fait face à plusieurs défis stratégiques qui requièrent la pleine contribution de l’UNESCO », a déclaré la Directrice générale se référant au enjeux de l’année 2012, avec le sommet de Rio + 20, le 40e anniversaire de la Convention du patrimoine mondial, le 6e Forum mondial de l'eau, le 3e Congrès international sur la formation technique et professionnelle, de l’exposition de 2012 sur le thème « pour des côtes et des océans vivants », le 20e anniversaire de la Mémoire du monde, notre travail sur les jeunes, y compris en Afrique, et bien plus encore.

« Tout ces défis appellent à renforcer l’UNESCO », a déclaré la Directrice générale. « Les difficultés que nous rencontrons requièrent une action immédiate et à long terme (...) Je suis heureuse de pouvoir rendre compte aujourd’hui formellement de mon évaluation de la situation, des mesures que j'ai adoptées et des mesures que je propose pour avancer » a-t-elle poursuivi, expliquant les actions prises fin 2011 pour garder une situation à l’équilibre et les mesures mises en place pour aider à combler le déficit financier.

La Directrice générale a souligné les trois grands principes de la feuille de route : «Tout d'abord, un recentrage initial des programmes, puis, en mobilisant des ressources supplémentaires, et enfin, la réduction des dépenses administratives", a déclaré Irina Bokova.

«  Il est essentiel que l'UNESCO gère ses difficultés actuelles, tout en restant concentrée sur ses objectifs, sa capacité à maintenir son statut et à guider le débat mondial», a déclaré la Directrice générale. « Il n'y a pas de temps à perdre ».




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page