27.11.2012 - Secteur des sciences sociales et humaines

Bioéthique, droits humains et inclusion sociale au cœur du 4e Congrès du Réseau de bioéthique de l’Amérique latine et des Caraïbes

© World Bank / Lipszyc

Entièrement placé sous le thème « Bioéthique, droits humains et inclusion sociale », le IVe Congrès international du réseau « Redbioética », créé par l’UNESCO, réunira, du 29 novembre au 1er décembre 2012, au Brésil, les principaux spécialistes en bioéthique de la région afin de discuter de la manière dont la bioéthique peut contribuer à la formulation et à la mise en place de politiques publiques et d’activités d’éducation permanente favorisant l’élaboration de stratégies orientées vers l’inclusion sociale et l’égalité en matière de santé.

Ce congrès sera l’occasion de débattre du contexte régional actuel en matière de droits humains, ainsi que de l’engagement de la bioéthique face aux principaux problèmes que rencontrent les populations d’Amérique latine et des Caraïbes, tels que les inégalités dans les domaines de la santé et des revenus, ou encore les violations des droits humains des groupes minoritaires. Il  fournira également une occasion unique de renforcer les projets de coopération entre étudiants et anciens étudiants en bioéthique de la région.

Durant la cérémonie d’ouverture les principaux organisateurs de la conférence se succèderont à la tribune pour fixer les enjeux de cette conférence. Les travaux seront ensuite rythmés par des tables-rondes, des panels de discussion, ainsi que deux grandes conférences magistrales : la première, qui sera donnée par le Dr. Volnei Garrafa (Brésil), Président de la Chaire UNESCO en bioéthique de l’université de Brasilia, par ailleurs membres du Comité international de bioéthique (CIB) de l’UNESCO, ouvrira les travaux, le 29 novembre, tandis que la seconde les clôturera avec une présentation des  perspectives actuelles et futures de la bioéthique en Amérique latine et dans les Caraïbes par le Dr. Victor Penchaszadeh (Argentine).

Entre les deux, plus de 400 experts et étudiants venus de plusieurs pays de la région et notamment d’Argentine, du Brésil, de Colombie, de Cuba, de Jamaïque ou encore du Pérou, auront échangé, durant trois intenses journées, leurs expériences et leurs réflexions sur des dizaines de sujets, parmi lesquels :

  • Les droits humains comme fondements des interventions en bioéthique dans la région ;
  • La construction de l’interface entre bioéthique et droits humains en  Amérique Latine et dans les Caraïbes ;
  • Les conflits éthiques dans les relations d’assistance en matière de santé ;
  • Les approches philosophiques de la bioéthique ;
  • L’éthique de la recherche ;es aspects éthiques des nouvelles technologies ;
  • La bioéthique clinique ;
  • Défis de la bioéthique de la diversité : les peuples et les savoirs traditionnels ;
  • Bioéthique, perspective de genre et droits humains : le cas des études génétiques ;
  • Bioéthique et changements environnemental mondial ;
  • Bioéthique, inclusion sociale et égalité face à la santé ;
  • L’éducation en bioéthique en Amérique latine et dans les Caraïbes ;
  • Coopération, consensus et normes sur la bioéthique en Amérique latine et dans les Caraïbes ;
  • Bioéthique et politique de santé publique ; etc.

Le programme de l’UNESCO pour la bioéthique dans cette région du monde sera présenté par le Dr. Susana Vidal, du bureau de l’UNESCO à Montevideo (Urugay), lors de la cérémonie de clôture de la conférence.

Le public ciblé est composé de techniciens et responsables de l’administration de la santé publique, d’étudiants et de professeurs de bioéthique, de santé collective et d’autres sujets associés, ainsi que de professionnels de la santé, du droit ou encore de la philosophie,  tous intéressés par les questions de bioéthique.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page