17.10.2013 - Bureau de l'UNESCO à Beijing

Le rôle des TIC dans l’amélioration de la qualité de vie des personnes handicapées, à l’ordre du jour à Beijing

Lors du 9e Forum de Chine sur l'accessibilité de l'information qui s’est tenu à Beijing les 15 et 16 Octobre 2013, le rôle des TIC dans l’amélioration de la qualité de vie des personnes handicapées était au cœur des discussions. Autour du thème « la consolidation et l’intégration – les services d’accessibilité à l’ère du tout média », le Forum était co-organisé par la Fédération des personnes handicapées de Chine et la Fondation chinoise pour les personnes handicapées, avec le soutien de l'UNESCO et d'autres partenaires clés à l’échelle nationale.

Dans son discours d'ouverture, M. Abhimanyu Singh, Directeur du Bureau de l'UNESCO à Beijing, a souligné comment le défi de l'accessibilité universelle à l'information trouve une forte résonnance dans l'engagement de l'Organisation à promouvoir les sociétés du savoir inclusives et la libre circulation de l'information. Il a par ailleurs ajouté que : « Pour construire des sociétés du savoir inclusives, l'accès à l'information est crucial, en ce qu’il assure que toutes les personnes soient en mesure de s’impliquer de façon active et créative au sein de leur communauté  notamment en  incluant et en portant une attention particulière aux besoins des personnes handicapées. » En Chine, le nombre de personnes handicapées est estimée à 85 millions.

Au cours du Forum, le président de la Fédération des personnes handicapées de Chine, M. Lu Yong, a reconnu les progrès réalisés au cours de ces dix dernières années, depuis la première édition du Forum sur l'accessibilité de l'information en Chine qui s’était tenu en 2004. Il a cependant rappelé les lacunes qui demeurent, notamment concernant les personnes handicapées  vivant dans les zones rurales. M. Gao Xinmin, vice-président de la Société internet de Chine, a évoqué quant a lui les difficultés rencontrées par les personnes handicapées pour accéder à Internet. Parmi d’autres autorités compétentes, le représentant du ministère chinois de l'industrie et des technologies de l'information a souligné l’influence des précédentes éditions du Forum sur l'accessibilité de l'information en Chine en matière de sensibilisation sur les besoins des personnes handicapées, et a affirmé que le moment était venu de se concentrer sur l'élaboration et la mise en œuvre de solutions. Les participants ont également évoqué la modification du Règlement sur l'éducation des personnes handicapées, récemment publié par le Conseil des affaires d'Etat de la Chine, indiquant que les personnes handicapées devraient pouvoir prétendre à toutes les réussites sociales, ainsi qu’à une éducation inclusive. Une étude récente menée par le CPP met en évidence que 28 % des enfants handicapés en âge d’être scolarisés ne sont pas inscrits dans un établissement scolaire.

L'éducation constituant l'un des quatre axes thématiques retenus pour les conférences dans le cadre du Forum, le Secteur de la communication et l'information et le Secteur de l'éducation du Bureau de l'UNESCO à Beijing avaient organisé conjointement, pour le deuxième jour du Forum, une conférence consacrée à l'éducation et à la formation, en collaboration avec la presse braille de Chine. Après une conférence d’ouverture donnée par l'UNESCO, au cours de laquelle l’Organisation a apporté quelques éclaircissement sur la notion d'éducation inclusive et introduit des cadres de politique internationale encourageant l'éducation inclusive et l'utilisation des nouvelles technologies, le professeur Deng Meng de l'Université normale de Beijing a déclaré qu’en dépit des efforts déployés par le gouvernement et la société, un dispositif législatif plus global portant sur l'éducation pour les personnes handicapées faisait toujours défaut, ce qui génère de considérables difficultés pour assurer le droit fondamental à l'éducation pour tous les enfants chinois, y compris les personnes handicapées. Il a également souligné que l'apprentissage dans les classes ordinaires devrait constituer la stratégie principale afin de permettre l’accès à l'éducation pour les enfants handicapés.

L’un des moments forts de la conférence a été le panel animé par l'UNESCO présentant les expériences internationales sur l’usage des nouvelles technologies pour la mise en œuvre d’une éducation inclusive. Evoquant la récente collaboration avec l'UNESCO pour l’élaboration d’un projet-cadre de politiques publiques, le président de l'Initiative mondiale pour les TIC inclusives, M. Axel Leblois, a démontré comment celles-ci peuvent élargir le champ des possibles pour toutes les personnes handicapées. Le panel réunissait également des ONG internationales spécialisées travaillant en Chine, Handicap international, représenté par Mme Alessandra Aresu et OVCI - Notre Famille Chine, représentée par Mme Monica Mongodi et M. Sun Lining. Lors de cette journée de débat, de nombreux sujets ont été évoqués tels que les enjeux de l'accessibilité pour les personnes handicapées en prenant en compte la perspective du genre et les stratégies visant à créer des conditions favorables pour permettre à des étudiants handicapés d’accéder à l'éducation, tout en rendant les technologies d'assistance disponibles et abordables.

Le Forum a réuni environ deux cents représentants d’institutions et organisations chinoises concernées par ce sujet, ainsi que les principaux médias chinois - notamment CCTV, Xinhua, CNR , et China Daily – et des experts internationaux. M. Stephen King, président du consortium DAISY international (Système Accessible d'Information Numérique) visant à promouvoir l'accessibilité aux informations publiées pour les personnes handicapées, a rappelé que la Chine a été l'un des premiers états signataires du Traité de l’OMPI. Ce traité avait été adopté en juin dernier afin de faciliter l'accès aux œuvres publiées pour des personnes ayant une déficience visuelle et celles incapables de lire des documents imprimés. Le sénateur thaïlandais et représentant au Comité des Nations unies relatif aux droits des personnes handicapées M. Monthian Buntan a demandé au représentant de la DAISY le niveau de progrès concernant l’élaboration d'un projet visant à développer des dispositifs bon marché d'affichage en braille. Selon M. King, le consortium DAISY a examiné plus de 60 technologies, ce qui lui a permis d'identifier un candidat potentiel ; l’outil, qui est entrain d’être développé, devrait bientôt arriver sur le marché sous différentes formes. Le prix devrait être fixé à moins de 300 $ USD.

Dans le hall du Forum, le stand de l’UNESCO présentait, en libre consultation, un ensemble de publications pertinentes, y compris la plus récente, « Les opportunités offertes par les TIC pour un cadre de développement intégrant le handicap », dont le lancement mondial s’est tenu lors de la Réunion de haut niveau sur le handicap et le développement de la 68ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies à New York, le mois dernier. L'UNESCO est l'une des agences de l'ONU qui promeut et soutient la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées adoptée en 2006. En Chine, le Bureau de l'UNESCO à Beijing a travaillé conjointement avec la Fondation chinoise pour les personnes handicapées afin de promouvoir l'accessibilité à l'information pour les personnes handicapées.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page