24.08.2011 - Secteur des sciences sociales et humaines

Jeunesse, dialogue et compréhension mutuelle en débat au Siège de l’ONU

© Photo ONU/P. Filgueiras - Lancement à l'ONU de l'Année internationale de la jeunesse le 12 août 2010

Au cours de la Réunion de haut niveau des Nations Unies sur la jeunesse, organisée à New York, les 25 et 26 juillet 2011, la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a insisté sur l’importance de la tolérance et du respect à l’égard d’autrui, et condamné les attaques en Norvège. Elle a également souligné que le fait d’assurer une éducation de qualité est une des obligations primordiales des gouvernements, tout en précisant que cela suppose la révision des programmes scolaires afin d’y intégrer une approche par les droits humains et l’accès aux technologies. Mme Bokova a par ailleurs préconisé une éducation inclusive et mis en avant son rôle crucial pour résoudre les problèmes de marginalisation des jeunes, facteur déterminant de pauvreté.

Alors qu’elle évoquait une éducation de qualité, la Directrice générale de l’UNESCO a également insisté sur le fait que des efforts devaient être faits pour encourager la présence des jeunes filles dans les établissements scolaires, particulièrement dans le secondaire, et pour enrayer les préjugés envers l’enseignement et la formation techniques et professionnels (EFTP), qui visent notamment les filles. Elle a rappelé que l’UNESCO célèbre actuellement le 10e anniversaire de la Déclaration universelle sur la diversité culturelle qui reconnaît l’éducation comme facteur indispensable de paix et de compréhension.

L’UNESCO reconnaît les défis auxquels font face les jeunes en termes d’accès au marché de l’emploi, de marginalisation et de conflit. Le Rapport de suivi mondial (RMS) de 2010 sur la marginalisation ainsi que le RMS de 2011 sur les conflits armés et l’éducation ont stipulé que 28 millions d’enfants n’étaient pas en mesure d’aller à l’école pour cause de conflits. Mme Bokova a dénoncé la violence, principalement à l’égard des filles, en période de conflit, et expliqué qu’il fallait impérativement régler ce problème, seuls 2% de l’aide humanitaire destinée aux conflits étant consacrés à l’éducation des filles. Le RMS de 2012 sur l’EFTP traitera quant à lui des difficultés à assurer la transition de l’école à l’emploi, notamment en organisant une importante conférence en Chine en 2012.

Lors de son intervention, la Directrice générale de l’UNESCO a souligné que le 7e Forum des jeunes de l’UNESCO, qui aura lieu en octobre 2011, considère les jeunes comme des agents du changement et fait l’objet de larges consultations avec les organisations de jeunes. Afin de relever les défis auxquels est confrontée la jeunesse, et dans la mesure où ces questions comportent plusieurs aspects, il est en effet essentiel de travailler dans le cadre de tels partenariats, d’autant plus que ceux-ci permettent aux jeunes de s’engager pleinement dans leurs sociétés.

Placée sous la bannière de l'Année internationale de la jeunesse, la Réunion de haut niveau sur la jeunesse, organisée par l’Assemblée générale des Nations Unies, les 25 et 26 juillet 2011, à New York, proposait aux participants de discuter du thème « La jeunesse : dialogue et compréhension mutuelle ».

Deux tables rondes thématiques abordaient des sujets-clés pour le développement de la jeunesse :

  • Table ronde 1 sur « Le renforcement de la coopération internationale concernant la jeunesse, et l’amélioration du dialogue, de la compréhension mutuelle et de la participation active des jeunes comme éléments indispensables pour arriver à l’intégration sociale, au plein emploi et à l’éradication de la pauvreté. »
  • Table ronde 2 sur « Les défis du développement de la jeunesse et les opportunités d'éradication de la pauvreté, d'emploi et de développement durable. »

Chaque table ronde thématique était suivie d’une réunion plénière de l’Assemblée générale de l’ONU.

Accompagnée par Pilar Álvarez-Laso, Sous-Directrice générale de l'UNESCO pour les sciences sociales et humaines et par Golda El-Khoury, Chef de la Section pour la jeunesse, le sport et l’éducation physique de l’UNESCO, la Directrice générale de l'UNESCO était invitée par le Président de l'Assemblée générale à intervenir lors de la table ronde 2.

L’événement a été ouvert par Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies, Joseph Deiss, Président de l’Assemblée générale, et un jeune intervenant.

Lire le Document final de la réunion de haut niveau de l’Assemblée générale sur le thème : Jeunesse : dialogue et compréhension mutuelle




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page