Bonnes pratiques urbaines pour l’inclusion des migrants

Le projet vise à présenter des solutions « pratiques » à l’échelle urbaine pour promouvoir la participation des migrants en donnant des exemples de villes qui œuvrent à l’inclusion des migrants, et notamment des différents groupes ethniques et raciaux. Cette inclusion se situe sur plusieurs niveaux, de la planification d’espaces publics accueillants à l'octroi de droits de vote, en passant par la création d'échanges scolaires.

Une approche de l'inclusion des migrants par les droits de l’homme au niveau local met en avant une nouvelle perspective sur la relation entre les systèmes de gouvernance et les questions sociales en milieu urbain. Le développement du droit à la ville des citoyens et des habitants est un processus bilatéral qui ne peut fonctionner que grâce à la collaboration entre les fonctionnaires de la ville, les habitants et les nouveaux arrivants.

Les exemples de bonnes pratiques urbaines présentées sur ce site reflètent 10 aspects de l'inclusion :

Des exemples de chaque aspect de l’inclusion sont donnés sous diverses rubriques spécifiques, mais une lecture plus attentive montre clairement que les différentes politiques impactent souvent plusieurs dimensions de l’inclusion. Par exemple, la promotion d'un marché ethnique crée un espace public plus inclusif, génère de l'insertion économique et favorise l'intégration culturelle en même temps que la participation civique.

Retour en haut de la page