Suivi et évaluation par des jeunes de programmes d’éducation non-formelle

Mis en place au Bangladesh, en Inde, au Népal et au Pakistan, le projet pilote ‘Rompre le cercle vicieux de la pauvreté des femmes’ (en anglais) a pour objectif d’autonomiser les jeunes filles déscolarisées, groupe le plus marginalisé des populations rurales pauvres, afin qu’elles deviennent des agents de la transformation sociale dans leurs communautés. Le projet comporte plusieurs composantes, dont l’alphabétisation et l’éducation, des formations juridique et sanitaires, et la microfinance.

En accord avec la stratégie d’action de l’UNESCO pour et avec les jeunes, quatre organisations de jeunesse sont chargées de suivre et d’évaluer les complexités du processus d‘«autonomisation» dans le cadre du projet. Ces organisations ont donc un rôle actif de partenaire dans cette initiative. En utilisant une approche nouvelle, ‘Evaluation et suivi par des groupes de pairs’, l’UNESCO vise à mieux comprendre les vrais besoins et aspirations des jeunes femmes déscolarisées. En même temps, cette approche cherche à consolider les capacités et l’expertise des ONG de jeunesse qui sont actives dans ce domaine.

L’UNESCO est en train de développer des directives politiques sur l’évaluation et le suivi par des groupes de pairs, ainsi qu’une «trousse à outils» destinée aux organisations de eunesse qui seraient disposées à appliquer cette approche dans leurs communautés.

Organisations partenaires (en anglais) :

Retour en haut de la page