El Salvador

Le projet a été signé le 17 février 2006 au Salvador, par le Directeur général de l’UNESCO, le ministre des affaires étrangères et le secrétaire d’État à la jeunesse du Salvador. Il a été élaboré en cohérence avec la politique Mano Amiga, mise en œuvre dans le cadre du Plan national pour les jeunes 2005-2015. Il a officiellement pris fin le 5 décembre 2008.

Le projet a été mis en place dans huit Centres intégraux pour le développement de la jeunesse (Centros Integrales de Desarrollo Juvenil, CID Juvenil), gérés par  le secrétariat d’État à la jeunesse. Ils sont situés dans des lieux stratégiques, aux environs des écoles publiques, dans huit municipalités différentes (Ahuachapan, Berlín, Llopango, Mejicanos, San Franciso Gotera, San Miguel, Sonsonate et Usulutan) dans six des quatorze districts du pays. Les évaluations estiment que 10 000 jeunes de ces centres ont bénéficié de ce projet, et que 1 200 adultes (directeurs d’école, professeurs et animateurs) ont bénéficié d’une formation qui leur a permis d’améliorer leurs capacités à soutenir l’intégration sociale des jeunes.

Le projet avait quatre composantes :

  • Composante 1 : Développement des capacités des professeurs, des conseillers d’éducation et des proviseurs pour gérer les risques d’entrée dans les gangs ;
  • Composante 2 : Promotion d’une culture de la tolérance dans les CID au travers d’activités sportives et culturelles ;
  • Composante 3 : Création d’une campagne de communication « Les jeunes pour les jeunes » et renforcement des réseaux locaux de communication alternative (radio, télévision, internet) ;
  • Composante 4 : Développement de capacités entrepreneuriales chez les jeunes à risque.

Les principales activités pour la mise en œuvre de ces composantes ont consisté en :

  1. Six ateliers sur le leadership stratégique et six autres sur la promotion d’une culture de la paix pour les membres du personnel des centres de développement intégral juvénile et des ONG locales ;
  2. Huit ateliers de formation pour 200 jeunes des CID sur le leadership et l’engagement des jeunes ;
  3. Sept ateliers pour les membres du personnel des CID sur les thématiques de genre ;
  4. La campagne « Les jeunes pour les jeunes » a nécessité plusieurs ateliers permettant à 80 jeunes d’élaborer des campagnes de télévision, de radio et de presse, pour construire une image plus positive de la jeunesse ;
  5. Quatre ateliers de formation sur la gestion de projet et l’entreprenariat pour 150 jeunes, ainsi que le concours « Fais de ton entreprise une réalité » qui a récompensé 15 jeunes d'un capital de départ pour monter leur propre entreprise.

L’évaluation finale du projet atteste de son effectivité et de sa pertinence. Les activités qui ont rencontré le plus de succès en termes de nombre de participants et de mobilisation d’un large nombre d’institutions ont été :

  1. Les ateliers sur le leadership juvénile ;
  2. Les ateliers de communication (radio, télévision et presse) qui ont bénéficié de la participation du secteur communication de l’UNESCO, de l’Université centre-américaine (UCA) et de la coopération allemande (GTZ) ;
  3. Le renforcement des capacités micro-entrepreneuriales.

Les bénéficiaires de toutes ces activités ont demandé leur maintien et leur extension dans le futur.

Présentation

Titre du projet :

Développement juvénile et prévention de la violence au Salvador

Institution responsable :

Le Bureau de l'UNESCO à San José, Costa Rica, en coopération avec le secrétariat d’État à la jeunesse, le ministère de l’éducation et d’autres institutions gouvernementales et ONG.

Secteur de l’UNESCO :
Groupe de travail intersectoriel (éducation, culture, communication, sciences sociales et humaines)

Coopération :
200 439 USD - Fonds fiduciaire japonais (JFIT)

Période de mise en œuvre :
mai 2006 – décembre 2008

Chef de projet :
Teresita Escotto Quesada (Bureau de l'UNESCO à San José, Costa Rica)

Coordinateur national :
Ana Margarita Montoya


Pour plus d'informations, merci de contacter :

Retour en haut de la page