07.03.2017 - Secteur des sciences sociales et humaines

Pour la lauréate du Prix de la Paix des enfants, les jeunes femmes sont en train de changer le monde, un défi environnemental à la fois !

© All Rights Reserved

« Je suis née le 5 juin, date de la Journée mondiale de l'environnement, alors j'ai toujours pensé que je deviendrais un défenseur de l’écologie, » a déclaré Kehkashan Basu, âgée de 16 ans, lauréate du Prix international de la Paix des enfants 2016 pour son travail extraordinaire de mobilisation des jeunes dans la lutte contre la dégradation de l'environnement.

Le travail de Kehkashan a commencé dès ses huit ans, alors qu’elle plantait son premier arbre. Son intérêt pour la protection de l'environnement a atteint son apogée après avoir assisté à une conférence tenue par l'explorateur et environnementaliste Robert Swan, selon qui la plus grande menace pour notre planète, c’est la croyance selon laquelle quelqu'un d'autre la sauvera.

« Ces mots m’ont toujours extrêmement motivé. L'apathie de l'environnement est l'un des plus grands défis de ma génération. Il est vital que nous surmontions cet obstacle si nous voulons atteindre un avenir durable. »

En 2012, Kehkashan était la plus jeune déléguée internationale à assister au Sommet de la Terre. Elle a réalisé que pour que les jeunes s’engagent vraiment dans la protection de l'environnement, il fallait un autre jeune pour les motiver !

« Il est essentiel que les jeunes soient engagés et informés sur tous les aspects du développement durable, car en fin de compte, c'est de notre avenir qu’il s’agit. Nous sommes ceux qui hériteront d'une planète sèche et aride, alors nous sommes ceux qui doivent agir. »

Ce sentiment est partagé par l'UNESCO, reconnue à l'échelle mondiale comme l'organisation chef de file pour l'Éducation au développement durable (EDD), et qui coordonne la mise en œuvre du Programme d'action global pour l'EDD.

À son retour du Sommet de la Terre, Kehkashan a fondé Green Hope, une plate-forme de réseautage où les enfants et les jeunes peuvent échanger des informations sur des projets environnementaux locaux et encourager d'autres jeunes à s'impliquer à leur tour. L'organisation a déjà rassemblé plus de 1 000 bénévoles et des organisations partenaires ont été créées par des jeunes à Bahreïn, au Canada, en Colombie, en France, en Inde, au Mexique, au Népal, à Oman et au Sri Lanka.

Lors de la cérémonie de remise du Prix de la Paix des enfants, Kehkashan a été saluée par Muhammad Yunus, lauréat du prix Nobel de la Paix, pour ses efforts en vue d'un avenir durable. « Un environnement sain est essentiel à la survie, au bien-être et au développement des enfants. C'est donc une condition préalable à la réalisation des droits de l'enfant, » a-t-il déclaré.

Et pour Kehkashan, cette récompense renforce également sa conviction que les jeunes femmes, et les jeunes en général, ont le pouvoir et la capacité d'accomplir ce qu'ils veulent. Tout ce dont ils ont besoin, c’est d’une opportunité !

***

L'UNESCO travaille avec des jeunes femmes et hommes, comme Kehkashan, dans tous les secteurs de Programme pour s'assurer qu'ils disposent des outils dont ils ont besoin pour être des acteurs et des leaders dans leurs communautés.

Pour plus d'informations sur le travail de l'UNESCO avec les jeunes, visitez notre site web.

Et si vous êtes une jeune personne qui aimerait en savoir plus sur la façon de s'impliquer avec l'UNESCO, rejoignez notre communauté Facebook UNESCO Youth !




<- retour vers Jeunesse
Retour en haut de la page