10.10.2012 - Secteur des sciences sociales et humaines

Université d’automne au Maroc : jeunesse et engagement politique pour un monde alternatif

Du 12 au 14 octobre 2012, près de 200 jeunes venant de toutes les régions du Maroc et d’autres pays de la région (Algérie, Égypte, Liban, Mauritanie et Tunisie) se sont rassemblés à Bouznika (Maroc) pour l'Université d’automne sur le thème « Jeunesse et engagement politique pour un monde alternatif ». Plusieurs séminaires et ateliers étaient organisés pour renforcer les capacités des jeunes dans l’analyse des politiques, dans la conception de modèles de société alternatifs, et dans les actions de plaidoyer.

L'événement était organisé par le Bureau multipays de l’UNESCO à Rabat, le Forum des Alternatives Maroc (FMAS)/Action Jeunesse, et la Coopération internationale allemande (GIZ), en coopération avec la Commission nationale marocaine pour l’UNESCO.

L’Université d’automne visait en particulier à stimuler la construction par les jeunes de visions alternatives de leur société, en ces temps de crise, afin de renforcer les capacités des jeunes leaders (connaissance théorique et compétences pratiques) en matière de plaidoyer et d’engagement civique.

La démarche adoptée était la suivante :

  1. dans la phase en amont, 20 « cafés libertés » ont été organisés à l’échelle régionale pendant le mois de septembre 2012, afin de préparer avec les jeunes leurs analyses et propositions ;
  2. durant l’Université, des séminaires en plénière et des ateliers thématiques se sont tenus pour discuter et consolider les propositions des jeunes et aboutir au mémorandum final.

Pendant les 3 jours de l’Université, 6 séminaires thématiques se sont tenus, suivis d’ateliers de débats pour approfondir les alternatives des jeunes :

  • Quel conseil consultatif pour quelle politique publique de la jeunesse ?
  • Les défis de la démocratie participative ;
  • Les enjeux de la transition démocratique ;
  • Egalité des sexes : quel positionnement des jeunes ?
  • Les mouvements sociaux : les modalités d’action/une force de proposition et de changement / le rôle dans la transition démocratique ?
  • Les jeunes et la culture : quel rôle dans la construction d’une culture citoyenne et libre?

De plus, deux ateliers de formation sur l’analyse politique et les techniques participatives ont également eu lieu.

Cette activité s’inscrit dans le cadre des actions de l’UNESCO avec et en faveur de la jeunesse, et plus particulièrement dans le cadre de sa Stratégie pour la jeunesse africaine (2009-2013). L’UNESCO s’emploie à promouvoir une participation pleine et efficace des jeunes dans leur société.

Voir également : Communiqué de presse [PDF]

Contacts




<- retour vers Jeunesse
Retour en haut de la page