Le Forum des Jeunes de l'UNESCO - Contexte

Le Forum des jeunes fait partie intégrante de la Conférence générale de l'Organisation. L’émergence de ce processus important a permis de créer des passerelles entre les jeunes, les décideurs et la communauté internationale.

La Conférence générale de l'UNESCO, l’organe de décision le plus élevé de l'Organisation, se réunit tous les deux ans au Siège de l'UNESCO à Paris. Des représentants de tous les États membres se rassemblent et décident de l'orientation du programme général et du budget de l'UNESCO pour les deux années suivantes.

Le Forum des Jeunes de l'UNESCO, qui se tient lors de la semaine précédant la Conférence générale, rassemble des jeunes délégués du monde entier pour échanger des points de vues, partager des expériences, réfléchir ensemble et identifier des opportunités d’action et des défis communs. Les jeunes ont l'occasion de faire entendre leur voix aux États membres de l'UNESCO, et de présenter leurs recommandations directement lors de la 36e Conférence générale de l'UNESCO (cf. 35C/Résolution 99).

Les jeunes délégué(e)s participeront durant quatre jours à des séances plénières et des groupes de travail. Un rapport final résumera l'ensemble de leurs délibérations. Les recommandations principales seront ensuite présentées lors de la session plénière d’ouverture de la Conférence générale. Ainsi, les opinions des jeunes délégués, leurs préoccupations et leurs recommandations seront prises en compte par les représentants des États Membres et le Secrétariat de l'UNESCO. Cette année, un élément en lien avec les recommandations du Forum sera également ajouté à l'ordre du jour de chaque Commission du programme de la Conférence générale.

Le premier Forum des jeunes a eu lieu en 1999 lors de la 30e Conférence générale. Reconnaissant son importance, la Conférence générale de 2003 a voté pour que le Forum des jeunes devienne une composante permanente de la Conférence générale de l'UNESCO (32C/Res.82).

Précédentes éditions du Forum jeunes de l'UNESCO : 2005, 2007, 2009.

Retour en haut de la page