Les jeunes : des partenaires actifs

Le 7e Forum des Jeunes a mis en lumière la manière dont les jeunes peuvent conduire le changement social vers la paix et la cohésion sociale. Les jeunes façonnent leur capital humain et social au cours du processus de transition qu’ils sont en train de vivre et remettent donc en question les idées et les perceptions figées.

Les jeunes hommes et femmes sont le plus souvent motivés par un besoin de changement, un changement qui permettrait de redessiner la situation politique et socio-économique de leur pays ou leurs communautés. Leur réaction résulte du sentiment de n’être ni entendus, ni consultés et du fait de n’être pas inclus dans la conception de réponses efficaces.

Par leur action, les jeunes ont prouvé qu'ils veulent être considérés comme des partenaires actifs au sein de la société et qu'ils peuvent proposer des solutions. A travers des exemples concrets, le Forum a examiné les différentes façons dont les jeunes peuvent contribuer de manière constructive à créer une culture de paix, permettant de garantir une bonne gouvernance et de promouvoir les opportunités économiques :

  • grâce à leur participation à la gouvernance ou dans les affaires publiques ; par le bénévolat et l'entrepreneuriat social, qui renforcent leur employabilité et génère des bénéfices pour la communauté entière ;
  • grâce à une utilisation responsable d'Internet pour la mise en réseau, pour apprendre, pour partager des informations et impliquer et sensibiliser des groupes différents.

Le fil conducteur de toutes ces actions étant la reconnaissance de l'importance de la démocratie pour les jeunes.

Le Forum a étudié également les défis auxquels sont confrontés les jeunes et qui constituent de véritables freins à leur engagement au sein de la société : le chômage, les inégalités de genre, le manque d'accès à l'éducation, la marginalisation, la pauvreté, les discriminations et une participation faible ou limitée aux affaires publiques. On a examiné comment ces défis, s’ils ne sont pas correctement pris en compte, peuvent conduire à des comportements à risque synonymes de violence. Le Forum a permis de promouvoir les politiques de soutien en faveur du développement et de l'engagement constructif des jeunes comme moyen de prévenir la violence.

Un rapport final rédigé par les jeunes participants et contenant des recommandations sur les thèmes clés du Forum sera présenté à la 36e Conférence générale de l'UNESCO par des représentants choisis parmi les participants au Forum.

Les organisations de jeunesse, les ONG nationales et internationales, et les agences des Nations Unies ont également été invitées à participer au Forum.

Retour en haut de la page