En bref – Réponse de l’UNESCO

Le conflit syrien a débuté en mars 2011 et a provoqué la plus grande crise humanitaire au monde de ces dernières années. La situation dans le pays et les conditions de vie des réfugiés dans les pays limitrophes continuent de se détériorer.

près de 12,2 millions de Syriens ont aujourd’hui besoin d’assistance et 7,6 millions d’entre eux sont déplacés au sein de leur propre pays (la moitié d'entre eux sont des enfants) luttent pour survivre et faire face à la crise. En outre, plus de 4 millions de personnes, dont un tiers de jeunes et d’enfants d’âge scolaire, ont fui vers les pays voisins. On estime qu’en Syrie et dans les pays limitrophes, 5,6 millions d’enfants et de jeunes syriens (entre l'âge de 5 et 17 ans)  n’ont pas accès à l’éducation.

De surcroît, le patrimoine culturel du pays est en permanence exposé à des menaces de destruction, de pillage et de trafic illicite. Des sites et monuments importants ont été détruits ou gravement endommagés.

L’UNESCO répond activement à cette crise, en particulier en aidant les réfugiés syriens et en assistant les communautés qui les accueillent en Iraq, en Jordanie et au Liban, et en sauvegardant le patrimoine culturel de la Syrie.

La réponse de l’UNESCO porte sur les besoins humanitaires et l’aide au développement à long terme, en créant une complémentarité et une synergie entre ces domaines. Elle s’intègre aux processus nationaux de réponse et s’aligne pleinement avec le Plan d’intervention stratégique pour la Syrie (SRP) et le Plan régional pour les réfugiés et la résilience (3RP) 2015-2016. >>> En savoir plus

 

Réponse globale