03.04.2014 - ODG

Réunion d’information de l’UNESCO avec les Etats membres sur la crise syrienne

© UNESCO/P. Chiang-Joo, La Directrice générale Irina Bokova a tenu une réunion d’information avec les Etats membres sur la réponse de l’UNESCO à la crise syrienne (3 avril 2014)

Le 3 Avril, la Directrice générale Irina Bokova a tenu une réunion d’information avec les Etats membres sur la réponse de l’UNESCO à la crise syrienne. Présidant la réunion, la Directrice générale a fait part des efforts de l’UNESCO pour répondre aux besoins et aux défis dans les domaines de compétences de l’Organisation dans les pays d’accueil des réfugiés et à l’intérieur même de la Syrie.

Dans son allocution introductive, la Directrice générale a souligné la complexité et l’échelle sans précédent de la crise, qui est à la fois une crise humanitaire et de développement. Irina Bokova a précisé que dans la situation actuelle, la seule réponse humanitaire était insuffisante et non soutenable. Elle a mis en avant la nécessité de combiner les efforts humanitaires et une réponse efficace aux besoins de développement de long terme dans la région. Dans ce cadre, l’UNESCO peut faire une réelle différence en accroissant son engagement. 

La Directrice générale a donné des exemples de l’action de l’UNESCO sur le terrain, rendue possible grâce aux généreuses contributions de donneurs et de partenaires clés – particulièrement l’Union européenne, mais aussi la Bulgarie, la Finlande, le Japon, la Suède, la Suisse, les Flandres et le conseil norvégien des réfugiés. Elle a souligné les réalisations concrètes pour garantir l’accès à une éducation de qualité pour les jeunes touchés par la crise ; pour protéger le patrimoine culturel syrien et pour promouvoir la liberté d’information et d’expression comme un outil essentiel de dialogue et de cohésion sociale dans des communautés fragiles et fragmentées.

Alors que la crise syrienne entre dans sa quatrième année, la Directrice générale a mis l’accent sur la nécessité d’agir davantage. Elle a présenté la nouvelle initiative de l’UNESCO YES, Youth Education for Stability, un programme cadre régional axé sur l’éducation et l’engagement des jeunes. Elle a appelé les Etats membres ainsi que les partenaires à le soutenir.

Les directeurs des bureaux de l’UNESCO d’Amman, de Beyrouth et de Bagdad ont ensuite présenté en détail les réponses opérationnelles apportées par l’UNESCO et les futurs défis et priorités, en Syrie ainsi que dans les principaux pays d’accueil des réfugiés, la Jordanie, le Liban et l’Irak en particulier.

Au cours de la séance de questions-réponses, les ambassadeurs de France, d’Iran, du Koweït, du Liban, d’Oman, de Syrie, de Turquie et du Yémen ont félicité la Directrice générale pour sa réponse à la crise syrienne et présenté leurs visions des défis engendrés par la crise et leurs espoirs pour un futur meilleur.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page