18.11.2013 - Education Sector

Des journalistes de treize pays ont partagé leurs connaissances et ont fait des suggestions sur la sensibilisation à l’EDD

UNESCO - Media Workshop at UNESCO HQ, November 2013

Durant la période préparatoire à la Conférence mondiale sur l’Éducation en vue du développement durable (EDD) – qui se tiendra à Aichi-Nagoya, au Japon, en 2014 – l’UNESCO a reçu 13 journalistes travaillant pour d’importantes entreprises de médias à travers le monde, qui ont échangé leurs points de vue sur l’EDD et la façon dont elle est mise en œuvre.

Les journalistes qui ont participé à cet atelier de deux jours réservé aux médias sont venus de pays aussi divers que le Mali, le Kenya, la République démocratique du Congo, l’Égypte, le Japon, la Chine, le Vietnam, les Philippines, l’Inde, le Brésil, l’Argentine, le Chili et la Fédération de Russie afin d’améliorer leur compréhension de l’EDD et les informations qu’ils communiquent sur l’EDD. 

« Nous voulons tisser un lien intime entre les médias et l’EDD. Pour y parvenir, nous devons apprendre à mieux nous connaître et comprendre comment réussir à mieux nous séduire mutuellement », a déclaré Soo-Hang Choi, Directrice de la Division de l’éducation pour la paix et le développement durable, dans son allocution de bienvenue.   

Au cours du premier jour, les faits en rapport avec l’EDD ont été présentés aux journalistes qui ont ensuite débattu des menaces que fait peser le changement climatique.    

Wendy Watson-Wright, Sous-Directrice générale de la Commission océanique intergouvernementale (COI), a souligné à quel point il est important de sensibiliser un large public aux dangers encourus par les océans. Les journalistes ont également étudié les bonnes pratiques de l’EDD impliquant des entreprises privées et des écoles associées de l’UNESCO (réSEAU) à travers le monde. 

UNESCO/Les journalistes à l'école

Le deuxième jour, les journalistes ont visité le collège Michel-Chasles d’Epernon, l’une des écoles françaises du réSEAU à avoir activement mis en œuvre l’EDD dans le cadre de différentes disciplines – notamment les mathématiques, les sciences, l’anglais et l’art – et même à la cantine. Pour participer à l’Année internationale de l’eau (2013), l’école a choisi cette année le thème de l’eau. Dans ce contexte, les élèves échangent les résultats d’une recherche analytique menée sur un cours d’eau de leur région avec ceux d’une autre école, au Burkina Faso, grâce à la coordination internationale du réSEAU. 

Les journalistes ont également visité le CERIB – le Centre d’études et de recherches de l’industrie du béton implanté à proximité – et découvert comment ce centre et le collège Michel-Chasles d’Epernon collaborent dans le cadre d’un partenariat pour l’éducation en vue du développement durable. Alfredo Dillon, journaliste au quotidien argentin Clarin, a déclaré : « J’ai été impressionné de voir un acteur du secteur privé assumer de telles responsabilités et accueillir dans ses locaux des élèves et des enseignants afin de travailler ensemble sur un projet pédagogique  - Marboretum – qui traite de questions liées à la biodiversité. » 

Pendant l’atelier, les journalistes ont émis des recommandations sur la façon dont l’UNESCO et les médias peuvent collaborer plus étroitement afin de promouvoir l’EDD à travers le monde en la plaçant sur l’agenda des médias. L’objectif est de se focaliser sur les faits et d’éviter le recours à un jargon technique afin de rendre les messages faciles à comprendre et plus informatifs. Il est également important de fournir des exemples concrets et de réaliser des reportages privilégiant la dimension humaine de l’EDD, afin de persuader les responsables des médias de favoriser la visibilité des sujets consacrés à l’EDD. 

Enfin, les journalistes ont évoqué l’intérêt considérable que les messages de l’UNESCO sur l’EDD suscitent dans leur pays respectif, ainsi que la conviction croissante qu’elle peut changer le monde.  

Après l’atelier, les journalistes ont débattu de la préparation aux catastrophes, qui est l’un des thèmes centraux du documentaire TV The Kamaishi Miracle produit par la NHK. Le film montre comment une préparation bien conçue grâce à l’éducation a permis de sauver les vies de 184 enfants au Japon, lorsque le tsunami provoqué par un violent tremblement de terre s’est abattu sur la côte est du Japon. 

Lien

Site de la Conférence mondiale sur l'EDD 2014




<- retour vers Education au développement durable
Retour en haut de la page