Stratégie pour 2008-2013

Dans la première stratégie à long terme (2001-2007) d’IOS, entrée en application lors de la création du Service en 2001, l’accent était placé sur la formation, le renforcement des capacités et la familiarisation de l’Organisation avec différents aspects de l’évaluation, comme la nécessité d’apprécier les résultats et de tirer des enseignements des évaluations, celle d’effectuer des contrôles internes appropriés et d’assurer la conformité avec les statuts et règlements, l’obligation redditionnelle, etc. Les perceptions et les connaissances en la matière ont progressé, et des efforts sont déployés pour améliorer la planification, évaluer les résultats, exercer un contrôle et se conformer aux réglementations, tout particulièrement dans les unités hors Siège.

Les résultats de la première stratégie à long terme ont été obtenus par la mise en oeuvre d’activités telles que la préconisation du recours aux évaluations, l’appui technique aux évaluations réalisées, l’appréciation de l’existence et du fonctionnement des contrôles internes, la diffusion des résultats d’évaluation/audit et des enseignements à en tirer, la diffusion d’instruments d’évaluation et d’auto-évaluation, et la mise en place d’une formation à l’auto-évaluation et aux politiques et procédures.

La deuxième stratégie à long terme (2008-2013) vise principalement à atteindre des résultats intermédiaires en matière de renforcement des responsabilités quant à l’obtention efficace et efficiente des résultats de programme. Ces résultats intermédiaires seront principalement obtenus par des activités d’évaluation similaires à celles menées durant la période précédente, mais orientées quelque peu différemment. L’objectif est de réaliser un nombre moindre d’évaluations et d’audits de haute qualité, qui portent sur tous les objectifs stratégiques, renforcent la capacité d’évaluation au sein de l’UNESCO, favorisent l’utilisation efficiente et efficace des ressources pour l’exécution des programmes, à la fois au Siège et dans les unités hors Siège, et encouragent la direction et les organes directeurs à utiliser les résultats d’évaluation pour améliorer la gestion stratégique, l’élaboration des politiques, l’apprentissage organisationnel et les contrôles internes.

Enfin, c’est sur les résultats immédiats et intermédiaires que le Directeur général s’appuiera pour donner aux organes directeurs l’assurance que les résultats escomptés des programmes de l’Organisation ont été obtenus et que le système de contrôle interne et de gestion des risques fonctionne efficacement à l’UNESCO.

En ce qui concerne IOS lui-même, la première stratégie à long terme visait à mettre la qualité du travail et des produits en conformité avec les normes professionnelles. La mise au point de méthodes d’évaluation et d’audit, d’instruments de travail et de procédés et modalités a retenu toute l’attention. En 2006, un contrôle d’assurance qualité de la fonction d’audit d’IOS a été réalisé. Il a été validé ensuite par l’Institut des auditeurs internes, qui a constaté que cette fonction était généralement exercée conformément aux normes professionnelles. Douze recommandations ont été formulées pour améliorer la performance globale. Une étude de la stratégie et de la fonction d’évaluation a également été menée par un évaluateur externe.

Pour ce qui est de la deuxième stratégie à long terme, dont l’exercice biennal 2008-2009 marquera le commencement, le développement interne d’IOS sera centré sur la mise en oeuvre des recommandations issues de ces études, afin de renforcer encore l’efficacité des fonctions d’évaluation et d’audit à l’UNESCO.

Retour en haut de la page