Irina Bokova

© Yulian Donov

Irina Bokova, née le 12 juillet 1952 à Sofia (Bulgarie), est Directrice générale de l’UNESCO depuis le 15 novembre 2009. Elle a été réélue en 2013 pour un second mandat. Elle est la première femme et la première personne originaire d’Europe de l’Est à diriger l’Organisation.

Diplômée de l’Institut d’État des relations internationales de Moscou, Mme Bokova a également étudié à l’Université du Maryland (Washington) et suivi un cursus administratif à la John F. Kennedy School of Government (Université Harvard). Elle a débuté sa carrière au Département des Nations Unies du Ministère bulgare des affaires étrangères. Nommée Responsable des affaires politiques et juridiques à la Mission permanente de la Bulgarie auprès de l’ONU à New York, elle a été membre de la délégation bulgare aux Conférences mondiales de l’ONU sur les femmes à Copenhague, Nairobi et Beijing. Élue députée à deux reprises, elle a été Première Secrétaire d’État pour l’intégration européenne.

Mme Bokova a été Ministre des affaires étrangères p. i., Ambassadrice de Bulgarie en France, à Monaco et auprès de l’UNESCO et Représentante personnelle du Président de la République de Bulgarie auprès de l’Organisation internationale de la Francophonie. 

En qualité de Directrice générale de l’UNESCO, Mme Bokova participe activement aux efforts internationaux visant à promouvoir une éducation de qualité pour tous, l’égalité des genres et la protection du patrimoine culturel mondial en tant qu’impératif humanitaire et enjeu de sécurité, en vue de consolider les fondements d’une paix durable. Elle s’emploie activement à promouvoir la culture en tant que moteur du développement, ainsi que la diplomatie et la coopération scientifiques.

Elle est l’initiatrice de campagnes mondiales de sensibilisation, de lutte contre la radicalisation des jeunes et de prévention de l’extrémisme violent, du discours de haine et de la discrimination, en premier lieu par des actions en matière d’éducation.

À la tête de l’UNESCO, Mme Bokova milite à l’échelle mondiale en faveur de la sécurité des journalistes et de la liberté d’expression.

Mme Bokova est co-Vice-Présidente de la Commission « Le large bande au service du développement numérique » et Présidente du Comité de haut niveau des Nations Unies sur la gestion. Elle a également exercé les fonctions de Secrétaire exécutive du Comité directeur de l’Initiative mondiale pour l'éducation avant tout du Secrétaire général de l’ONU (GEFI, 2011-2015).

En 2016, le magazine américain Forbes la classait parmi les femmes les plus influentes du monde.

Mme Bokova a reçu des distinctions nationales de la part de plusieurs pays du monde, ainsi que le titre de docteur honoris causa d’universités prestigieuses. 

Outre sa langue maternelle, elle parle anglais, français, espagnol et russe.

Retour en haut de la page