Irina Bokova

© UNESCO/Bob Krasner
Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO

Née le 12 juillet 1952 à Sofia (République de Bulgarie), Irina BOKOVA assume les fonctions de Directrice générale de l’UNESCO depuis le 15 novembre 2009. Réélue pour un second mandat en octobre 2013, elle est la première femme et la première candidate de l’Europe de l’Est, à se voir élue à la tête de cette Organisation.

En sa qualité de Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova est activement engagée dans les efforts internationaux pour faire progresser l’égalité entre les genres, l’éducation de qualité pour tous, ainsi que dans les actions contre le financement du terrorisme en luttant contre le trafic illicite des biens culturels. Ardent promoteur du combat contre le racisme et l'antisémitisme, Mme Bokova a dirigé les activités de l'UNESCO dans le domaine de la mémoire et de la sensibilisation à l'Holocauste et elle est le premier Directeur général de l'Organisation à avoir nommé un Envoyé spécial pour l’enseignement de l'Holocauste.

Elle est chef de file pour garantir une éducation de qualité pour tous et a fait de l'égalité entre les genres  sa priorité personnelle pour l'Organisation. D'autres domaines d’action incluent la coopération scientifique pour le développement durable, mise en œuvre notamment à travers les systèmes d'alerte précoce pour les tsunamis ou les accords de gestion des eaux transfrontalières, et le plaidoyer mondial pour la sécurité des journalistes et la liberté d’expression.

Diplômée de l’Institut d’Etat des Relations internationales de Moscou, Irina Bokova a également suivi les cours de l’Université du Maryland (Washington) et de la John F. Kennedy School of Government (Université de Harvard). Elle rejoint dès 1977 le Ministère des Affaires étrangères de Bulgarie au Département des Nations Unies. Nommée Responsable des Affaires politiques et juridiques à la Mission permanente de la Bulgarie auprès de l’ONU à New York, elle est également Membre de la Délégation bulgare aux Conférences de l’ONU sur l’égalité des femmes à Copenhague (1980), Nairobi (1985) et Beijing (1995). Membre du Parlement bulgare (1990-1991 et 2001-2005), elle a plaidé pour l'adhésion de la Bulgarie à l'Union européenne et à l'OTAN, et elle a participé à l’élaboration de la nouvelle Constitution de la Bulgarie.

Irina Bokova a été successivement Ministre des Affaires étrangères et Coordinateur des relations de la Bulgarie avec l’Union européenne, puis Ambassadrice de Bulgarie en France, à Monaco et auprès de l’UNESCO et Représentant personnel du Président de la République de Bulgarie à l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Aux postes de Secrétaire d’Etat pour l’intégration européenne et comme Ministre des Affaires étrangères, Irina Bokova a toujours milité pour l’intégration européenne. Elle est entre autres Présidente et membre fondateur de l’European Policy Forum, une organisation non gouvernementale destinée à promouvoir l'identité européenne et à encourager le dialogue pour surmonter les divisions en Europe et soutenir les valeurs du dialogue, de la diversité, de la dignité humaine, ainsi que les droits de l’homme. Irina Bokova est Secrétaire exécutive du Comité directeur de l’Initiative mondiale pour l’éducation avant tout du Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (GEFI) et co-Vice-Présidente de la Commission  sur le haut débit pour le développement numérique.

Irina Bokova a reçu plusieurs distinctions d'État de différents pays et le titre docteur honoris causa de nombreuses universités prestigieuses.

En plus de sa langue maternelle, Irina Bokova parle couramment anglais, français, espagnol et russe. Elle est mariée et mère de deux enfants adultes qui vivent et travaillent aux États-Unis.

Retour en haut de la page