Aller de l’avant : l’UNESCO en 2013

L’année 2012 s’achève. Elle fut marquée par de profondes mutations de l’environnement mondial, et restera pour l’UNESCO une année charnière, dominée par la poursuite de sa réforme, et la gestion d’une situation financière tout à fait inédite.

L'Organisation a fait face à ces défis en se concentrant sur ​​l'action et le travail, grâce aussi à l'appui de ses États membres, et à l'engagement et au travail acharné de toute son équipe.

Les thèmes de l’UNESCO sont au centre de l’agenda mondial : protection du patrimoine culturel au Mali, en Syrie, en Lybie et ailleurs … liberté d’expression des journalistes … éducation de qualité pour favoriser l’accès à l’emploi et la sortie de crise … égalité des genres, développement durable et paix en Afrique et dans le monde …

Nous devons être plus déterminés et plus unis que jamais si nous voulons jouer pleinement notre rôle. La mise au point de la nouvelle stratégie à moyen terme sera la clé de voûte de notre action, et c’est l’opportunité historique de construire une nouvelle UNESCO, plus moderne … l’UNESCO que nous voulons.

Les événements majeurs en 2012

Afficher tout / Cacher tout

répertoire des faq

18 décembre : Première édition de la Journée mondiale de la langue arabe

"La journée mondiale de la langue arabe est l'occasion de célébrer la langue de 22 états membres de l'UNESCO, parlée par 422 millions de personnes dans le monde arabe et utilisée par plus d'1 milliard et demi de musulmans," a déclaré la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, dans son message à l'occasion de la première édition de la Journée mondiale de la langue arabe.

répertoire des faq

10 décembre : Défendons Malala – Défendons le droit des filles à l’éducation !

« Chaque fois que dans le monde on interdit à une jeune fille d’entrer à l’école, c’est une attaque contre toutes les filles, contre le droit d’apprendre, contre le droit de vivre pleinement sa vie et c’est intolérable », a déclaré la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova le mois dernier lors d’une manifestation officielle de soutien à Malala.

répertoire des faq

10 décembre : Journée mondiale des droits de l’Homme

À l'occasion de la Journée des droits de l'Homme 2012, la Directrice générale de l'UNESCO Irina Bokova et le maire de la Ville de Bilbao Iñaki Azkuna ont rendu hommage à l’Archevêque émérite Desmond Tutu, lauréat du Prix UNESCO/Bilbao 2012 pour sa contribution à la construction de la culture universelle des droits humains, par son activisme courageux et non-violent en faveur d‘un monde libéré de la peur et de la misère, dans lequel les libertés d'opinion, d’expression, de pensée, de conscience et de religion et le droit à participer dans la vie publique seraient garanties pour tous.

répertoire des faq

19 novembre : Panel de haut niveau sur la paix et le dialogue entre les cultures

« Ceci est l’occasion de débattre d’une question essentielle pour la paix durable et le développement durable : comment faire participer les jeunes et leur donner les moyens de conduire le monde vers plus de justice, de stabilité et de développement inclusif », a déclaré la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, lors du troisième Panel de haut niveau sur la paix et le dialogue entre les cultures qui s’est tenu le 19 novembre au Siège de l’Organisation. Le thème du débat était « Construire la paix : le rôle de l'UNESCO dans la décennie à venir avec un accent particulier sur la mobilisation des jeunes en vue d'édifier une paix et des sociétés durables ».

La Directrice générale a souligné l’importance de cette rencontre, à l’heure où l’UNESCO élabore par ailleurs sa future Stratégie à moyen terme pour 2014-2021. Lire la suite

répertoire des faq

16 octobre : le Rapport mondial de suivi de l’Education pour tous - Jeunes et compétences : l'éducation au travail

La Directrice générale a présenté l’édition 2012 du Rapport mondial de suivi sur l’EPT en appelant à remédier au déficit des compétences des jeunes par un financement accru, davantage de programmes de formation pour les jeunes qui n’ont pas bénéficié d’une éducation et de nouveaux partenariats entre le secteur public et le secteur privé.

« Le prix que les sociétés paient pour élever des enfants privés des compétences élémentaires est inacceptable. C’est une atteinte à la dignité des individus et aux droits de l’homme. Cela compromet la croissance et favorise les tensions », a déclaré Irina Bokova. « L’éducation est le meilleur investissement dans les sociétés que nous voulons, les économies dont nous avons besoin. Le Rapport estime que chaque dollar dépensé pour l’éducation d’un enfant rapportera entre 10 et 15 dollars de croissance économique tout au long de sa vie professionnelle » et souligne qu’il est urgent de placer l’éducation parmi les priorités de l’agenda politique, ce qu’entend précisément faire l’initiative « L’éducation avant tout » lancée par le Secrétaire général de l’ONU. Lire la suite

Communiqué de presse: 20% des jeunes des pays en développement n'achèvent pas le cursus primaire et se retrouvent sans qualification

Le Rapport mondial de suivi de l’Education pour tous - Jeunes et compétences: l'éducation au travail

répertoire des faq

11 octobre : Première Journée internationale de la fille

La première Journée internationale de la fille constitue un moment décisif pour sensibiliser l’opinion à une discrimination persistante et pour se mobiliser en faveur des droits humains.

Partout dans le monde, les filles sont les principales victimes de la pauvreté, de la marginalisation et de la violence. Leurs droits sont bafoués par les mariages précoces, la discrimination active et le manque d’opportunités. Pour un trop grand nombre d’entre elles, le fait d’être une fille reste synonyme d’inégalité et d’injustice durant toute leur vie. En plus de constituer une atteinte aux droits fondamentaux, cette situation freine les communautés et les sociétés sur la voie du développement durable. L’éducation est l’arme la plus efficace pour rompre ce cercle vicieux.

L’éducation donne aux filles des outils pour façonner le monde selon leurs aspirations. Elle peut limiter les mariages précoces et contribuer à la planification familiale. Elle est un remède efficace contre la maladie et la mauvaise santé. Investir dans les droits des filles est tout simplement ce qu’une société peut faire de mieux. Car les effets de cet investissement, dépassant largement les individus, s’étendent à la santé et au bien-être des sociétés pour de longues années à venir.

Message d’Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, à l’occasion de la première Journée internationale de la fille

répertoire des faq

11 octobre : Le Plan d’action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l’impunité

Le Conseil des droits de l'homme, organe de l’Organisation des Nations Unies composé de 47 membres, a adopté pour la première fois une résolution sur l’importance de la sécurité des journalistes en tant qu’élément fondamental de la liberté d’expression. La résolution A/HRC/21/L.6 adoptée par consensus telle que modifiée oralement, souligne la nécessité d’améliorer la coopération et la coordination au niveau international pour mieux garantir la sécurité des journalistes. Elle invite les organismes du système des Nations Unies, les États membres et toutes les parties prenantes concernées à coopérer davantage à la mise en œuvre du Plan d'action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l'impunité, élaboré par l’UNESCO et approuvé en avril 2012 par le Conseil des chefs de secrétariat des organismes des Nations Unies pour la coordination.

La Directrice générale se félicite de l’adoption de cette résolution, qui marque une étape importante dans l’action de l’UNESCO visant à unir les efforts afin de mettre un terme aux violences à l’encontre des journalistes. « Cette résolution constitue une avancée majeure. C’est aussi la reconnaissance du travail accompli par l’UNESCO sur cette question essentielle. Les journalistes paient souvent de leur vie le droit de travailler et d’informer. Chaque journée apporte son lot de nouvelles alarmantes concernant la sécurité des journalistes dans les pays touchés par des conflits, mais aussi ailleurs. Cela doit cesser. Nous devons continuer de nous faire entendre pour garantir la sécurité des journalistes et la libre circulation des informations » a déclaré la Directrice générale. La deuxième réunion interagences des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l'impunité qui se tiendra les 22 et 23 novembre 2012 à Vienne (Autriche) sera la prochaine grande étape de l’application du Plan d’action des Nations Unies aux niveaux international et national. Lire la suite

répertoire des faq

26 septembre : Lancement de l'initiative « L'éducation avant tout »

« C’est la première fois qu’un Secrétaire général de l’ONU fait de l’éducation une priorité. Cette décision historique prend acte du pouvoir de l’éducation de changer la vie des individus et de construire des sociétés plus durables, pacifiques et prospères. Je suis fière que le Secrétaire général se soit tourné vers l’UNESCO pour jouer un rôle de premier plan dans l’élaboration et la mise en œuvre de cette Initiative. » Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO

Lancé le 26 septembre 2012, L’éducation avant tout est une initiative de M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, qui vise, sur cinq ans, à assurer à tous une éducation de qualité, pertinente et favorisant la transformation. Initiative de plaidoyer menée au plan mondial et au plus haut niveau, elle a pour objectif de remettre la communauté internationale sur la bonne voie en l’enjoignant à tenir ses engagements en matière d’éducation.

Op-ed: Putting Education First - Al-Hayat (in Arabic)

répertoire des faq

14 septembre : 20e anniversaire du Programme Mémoire du monde

Le Programme Mémoire du monde a été créé par l’UNESCO en 1992 pour répondre aux défis que représente la protection du patrimoine documentaire en péril. La majeure partie du patrimoine documentaire mondial se trouvait alors dans un mauvais état de préservation, une détérioration accentuée par les guerres et les troubles sociaux, le manque de ressources et la méconnaissance de la valeur de cet héritage. Partout dans le monde, des collections majeures ont été anéanties par le pillage ou la dispersion, le commerce illicite, la destruction et des conditions d’entreposage et des budgets inadaptés.

Le Programme Mémoire du monde est une activité phare de l’UNESCO, dont l’objet est de promouvoir et protéger, partout dans le monde, les archives, les bibliothèques et les collections des musées afin qu’elles puissent être consultées par les générations futures. Un vaste réseau d’experts a permis de mettre en place des mécanismes visant à encourager l’échange d’informations et favoriser le travail indispensable de préservation et d’accès au patrimoine documentaire.

Ce sont là des objectifs primordiaux pour l’UNESCO, car garantir la continuité du patrimoine documentaire contribue à faire survivre la mémoire, à établir les fondements de la vérité et à défendre les droits de l’homme. Cette continuité trouve son expression dans les nombreux éléments inscrits au Registre de la Mémoire du monde, qui inclut notamment des documents sur les atteintes aux droits de l’homme commis sous des régimes dictatoriaux, d’autres qui ont trait à l’esclavage et aux routes empruntées par la traite humaine, deux thèmes qui revêtent une signification poignante en Amérique latine et dans la région des Caraïbes. Lire la suite

répertoire des faq

3 juillet : Le Comité du patrimoine mondial appelle à cesser les destructions du patrimoine malien et adopte une décision afin de protéger ce patrimoine

Le Comité du patrimoine mondial a condamné le 2 juillet la destruction des sites du patrimoine mondial au Mali et a adopté des mesures visant à aider le pays à protéger son patrimoine.

Dans sa décision, le Comité, composé de 21 membres et en charge de la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial, a appelé la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, à créer un fonds spécial pour aider le Mali à la conservation de son patrimoine culturel.

Le Comité a également appelé tous les Etats membres de l’UNESCO, l’Organisation islamique internationale pour l’éducation, la culture et la science (ISESCO) et l’Organisation de la coopération islamique (OIC) à alimenter ce fonds.

La décision condamne vigoureusement les actes de destruction des mausolées à Tombouctou, qui est un site du patrimoine mondial, et appelle à mettre fin à ces « actes répugnants ». Lire la suite

Op-eds:

répertoire des faq

19- 22 juin : Conférence des Nations Unies pour le développement durable à Rio de Janeiro, au Brésil

La Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, a participé à la Conférence des Nations Unies pour le développement durable à Rio de Janeiro, au Brésil, du 19 au 22 juin (Rio +20). Elle a participé à plusieurs événements organisés dans le cadre de la Conférence par les gouvernements, les Nations Unies et autres organisations internationales ou non gouvernementales.

« Un authentique développement durable nécessite plus qu’un investissement vert et des technologies à faible émission de carbone. Outre ses dimensions économiques et écologiques, son succès dépend essentiellement des facteurs sociaux et humains. Notre visée ultime doit être d’édifi er des sociétés vertes ». Lire la suite

Op-eds: O Globo (Brazil)

Op-eds: Mainichi Newspaper (Japan)

Op-ed: Culture for sustainability – The Daily Stay (Bangladesh)

Op-ed: Education for sustainability - Folha de São Paulo (Brazil), Sydsvenska Dagblad (Sweden)

répertoire des faq

14 May: Congress on Technical and Vocational Education and Training

“Building Skills for Work and Life” is the theme of the 3rd international congress on Technical and Vocational Education and Training (TVET) which opened, on 14 May, in Shanghai, China. UNESCO Director-General Irina Bokova set the tone for the three-day event in her opening address, calling for a new vision of education and training that is relevant for the labour market, responds to individual and social needs and contributes to peace and sustainable development.

“A transformed TVET must go beyond job-specific skills to equip youth and adults with the knowledge, tools and attitudes for work and life,” the Director-General said. “A transformed TVET cannot just be for some – it must happen in multiple settings and be accessible to all women and men. Transforming TVET is necessary for smart growth. It is essential for green growth. It is the path to build new patterns of sustainable development.” More

répertoire des faq

3 mai : La Journée mondiale de la liberté de la presse

Cette année, l’UNESCO a célèbré la Journée mondiale de la liberté de la presse (3 mai) à Tunis, avec un programme de trois jours d’événements axés sur le rôle des médias en tant que déclencheurs de changement social et politique.

répertoire des faq

27 avril : lancement de la première Journée internationale du jazz

"Tout au long de son histoire, le jazz a été un moteur de transformations sociales positives et l’est encore aujourd’hui. C’est pourquoi l’UNESCO a créé la Journée internationale du jazz. Depuis ses origines enracinées dans l’esclavage, cette musique a fait entendre sa voix passionnée contre toutes les formes d’oppression. Elle est une langue de liberté qui parle au cœur de toutes les cultures," a déclaré la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova dans son message à l'occasion de la Journée internationale du jazz.

répertoire des faq

3 avril : Premier Forum africain sur la science, la technologie et l’innovation

Le 3 avril, la Directrice générale de l’UNESCO, Mme Irina Bokova, a ouvert la Conférence ministérielle organisée dans le cadre du premier Forum africain sur la science, la technologie et l’innovation (STI) au service de l’emploi des jeunes, du développement du capital humain et d’une croissance inclusive. Cette Conférence, tenue à Nairobi, a également été ouverte par le Président du Kenya, M. Mwai Kibaki, le Président de la Banque africaine de développement, M. Donald Kaberuka, et le Vice-Président de la Commission de l'Union africaine, M. Erasmus Mwencha.

Dans son allocution à la Conférence ministérielle, la Directrice générale a plaidé pour des « liens plus forts entre la science et les politiques » et a souligné la « nécessité d’un programme de recherche scientifique intégré pour mobiliser la science au service du développement durable ». « La science est le moteur, le carburant et l’accélérateur du développement durable », a-t-elle déclaré. « Tel est le message que je porterai à la Conférence Rio + 20 ». Lire la suite

répertoire des faq

12 mars : Lancement du Rapport mondial des Nations Unies sur la mise en valeur des ressources en eau

Lors du lancement du Rapport mondial des Nations Unies sur la mise en valeur des ressources en eau, la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova a mis en valeur l'eau comme le dénominateur commun de la plupart des défis mondiaux. «L'eau est cruciale pour l'agriculture et de la nutrition, elle est essentielle pour la sécurité alimentaire, elle est vitale pour la santé, elle est un composant essentiel de tous les processus de production d'électricité ou d'énergie», a-t-elle déclaré.

La Directrice générale a souligné le potentiel des femmes qui sont au cœur de la gestion durable de l'eau, « le rapport montre comment le soutien et la formation des femmes à la gestion et au contrôle des ressources en eau peut améliorer la vie de toute une communauté ».

Ce 4e rapport mondial de l'eau a été lancé par Irina Bokova Directrice générale l'UNESCO et Michel Jarraud, Président de l’ONU-Eau, lors du 6e Forum mondial de l'eau à Marseille (France) le 12 mars. Le Forum, organisé tous les trois ans depuis 1997, a été ouvert par François Fillon, Premier ministre de la République française. L’objectif du forum est de relever les défis liés à l'eau en mettant clairement l'eau au cœur de l’agenda politique, au centre des stratégies de développement durable

répertoire des faq

janvier-décembre : Célébrons 40 ans de patrimoine mondial !

«Le patrimoine mondial est un des piliers de construction de la paix et du développement durable. Il est une source d'identité et de dignité pour les communautés locales, une source inépuisable de connaissances, une force à partager », a déclaré la Directrice générale de l'UNESCO, Mme Irina Bokova.

l'UNESCO célèbre le 40e anniversaire de l'adoption de la Convention du patrimoine mondial, en mettant l’accent sur le rôle des collectivités locales pour le développement durable dans les sites du Patrimoine.

L’année a été jalonnée d’événements, de conférences, d’ateliers, d’expositions et d’une campagne de communication.

Messages-clés en 2012

En 2012, 32 articles signés de la Directrice générale ont été publiés dans la presse internationale.

Consultez ci-dessous les articles consacrés à la protection du patrimoine culturel en cas de conflit (The New York Times – Herald Tribune, États-Unis – Le Figaro, France – ou Dar Al Hayat, Arabie Saoudite), à la nécessité urgente de fournir des compétences aux jeunes (South China Morning Post - Hong Kong, Chine) pour le lancement du rapport mondial de suivi sur l'EPT, ou sur l'éducation pour le développement durable (O Globo, Brésil – Mainaichi, Japon) dans le cadre de la Conférence Rio +20.

Activités de la Directrice générale en 2012

Cliquez ici pour accéder aux archives des activités et visites officielles de la Directrice générale.

Retour en haut de la page