19.03.2014 - UNESCOPRESS

Une soirée sous le signe de l’excellence scientifique au féminin

© L'Oréal Foundation

Ce soir, dans le Grand Amphithéâtre de la Sorbonne, s’est déroulée la 16ème cérémonie de remise des Prix L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science, en présence de nombreuses personnalités du monde scientifique, économique, académique et culturel. Cinq chercheuses exceptionnelles ont été distinguées par le Prix L’Oréal-UNESCO, remis par Madame Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, Monsieur Jean-Paul Agon, Président de la Fondation L’Oréal et Président-Directeur Général de L’Oréal, et Professeur Günter Blobel, Prix Nobel de Médecine et Président du Jury.

Un engagement dans la durée en faveur des femmes de science

Tous les ans, la Fondation L’Oréal et l’UNESCO renouvellent leur engagement à reconnaître l’excellence scientifique de femmes qui contribuent à faire changer le monde, à soutenir les talents de demain et à encourager les vocations scientifiques.En 16 ans, le programme L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science a ainsi identifié, récompensé et mis en lumière plus de 2 000 femmes à travers le monde, dont deux ont par la suite reçu le prix Nobel. Il est aujourd’hui une référence de l’excellence scientifique à l’échelle internationale et contribue fortement à créer des modèles féminins, ouvrant ainsi la voie à toute une génération de jeunes filles.

Comme le souligne Irina Bokova : « la science et l’égalité des genres sont deux accélérateurs de développement. En combinant les deux, nous pouvons libérer une force colossale pour le bien de tous. »
Et Jean-Paul Agon d’ajouter : « en science comme ailleurs, c’est le talent qui fait la différence. Et il est inconcevable de se priver du talent de la moitié de l’humanité. Récompenser, et mettre en lumière les femmes qui ont choisi cette voie est le devoir d’une entreprise citoyenne comme la notre. »

 Une cérémonie en l’honneur de femmes d’exception

« Cette année encore, les cinq femmes récompensées m’ont ébloui par leur audace et la pertinence et la portée de leurs travaux », commente le Président du Jury, Professeur Günter Blobel. Le critère suprême de sélection, c’est l’excellence scientifique. Brillantes, créatives et passionnées, elles présentent toutes un parcours qui force l’admiration. Leurs découvertes ont déjà débouché sur des applications concrètes dans les domaines de la neurobiologie, de l’immunologie et de l’écologie.

  • Lauréate pour l’Europe, Professeur Brigitte Kieffer est membre de l’Académie des sciences, Directrice de recherche à l’Institut de Génétique et de Biologie Moléculaire et Cellulaire (IGBMC) et Professeur à l’Université de Strasbourg, et Directrice scientifique du Centre de Recherche de l’Institut Douglas à l’Université McGill de Montréal au Canada. Elle est récompensée pour ses travaux sur les mécanismes du cerveau impliqués dans la douleur, les maladies mentales et la toxicomanie.
  • Lauréate pour l’Amérique du Nord, Professeur Laurie Glimcher est Doyenne du Weill Cornell Medical College à New York et Présidente des Affaires Médicales de l’Université de Cornell à Ithaca aux Etats-Unis. Elle est honorée pour ses découvertes sur les facteurs clés du contrôle immunitaire et sur leur rôle dans les allergies et les maladies auto-immunes, infectieuses ou malignes.
  • Lauréate pour l’Amérique Latine, Professeur Cecilia Bouzat est Membre du National Scientific and Technical Research Council (CONICET), Professeur à l’Universidad Nacional del Sur de Bahía Blanca et Directrice adjointe de l’Institute of Biochemical Research of Bahía Blanca (INIBIBB) en Argentine. Elle est primée pour ses travaux sur la compréhension des bases de la communication des cellules cérébrales entre elles et avec les muscles.
  • Lauréate pour l’Asie-Pacifique, Professeur Kayo Inaba enseigne au Japon à la Graduate School of Biostudies de l’Université de Kyoto, où elle est aussi Vice-Présidente de Gender Equality et Directrice du Center for Women Researchers. Elle a été sélectionnée pour ses découvertes sur le rôle décisif des cellules dendritiques dans le système immunitaire chez un sujet sain ou malade.
  • Lauréate pour l’Afrique et les Etats arabes, Docteur Segenet Kelemu est Directrice générale du Centre International de Physiologie et d’Ecologie des Insectes (ICIPE) à Nairobi au Kenya. Elle est récompensée pour ses recherches sur l’amélioration de la résistance et de la productivité des plantes fourragères grâce à l’utilisation de micro-organismes en zone tropicale et subtropicale.

Quinze jeunes chercheuses prometteuses ont par ailleurs reçu ce soir une bourse UNESCO-L’Oréal destinée à les encourager à poursuivre leurs travaux à l’étranger. Spécialisées dans la neurobiologie, la médecine, la génétique, de l’écologie ou de la biotechnologie, elles incarnent l’avenir de la science.

Quinze jeunes chercheuses prometteuses ont par ailleurs reçu ce soir une bourse UNESCO-L’Oréal destinée à les encourager à poursuivre leurs travaux à l’étranger. Spécialisées dans la neurobiologie, la médecine, la génétique, de l’écologie ou de la biotechnologie, elles incarnent l’avenir de la science.

 Toutes les informations sur le programme, les photos et les vidéos de la cérémonie sont disponibles sur :  www.discov-her.com/mediacenter

 Suivez le programme sur Facebook et sur Twitter #womeninscience

CONTACTS PRESSE :

Agence ELAN pour la Fondation L'Oréal

Juliette Jacovidis / +33 (0)1 40 89 96 64 / Juliette.jacovidis(at)agence-elan.com

Emma Callus / +33 (0)1 40 89 96 69 / emma.callus(at)agence-elan.com

Service presse de l’UNESCO

Sue Williams / +33 (0)1 45 68 17 06 / s.williams(at)unesco.org

Marie Christine Pinault Desmoulins / +33 (0)1 45 68 17 07 / mc.pinault-desmoulins(at)unesco.org

Agnès Bardon /+33 (0)1 45 68 17 67 / a.bardon(at)unesco.org

A PROPOS DE LA FONDATION L’OREAL

La Fondation L’Oréal est engagée sur deux grands thèmes que sont la science et la beauté solidaire.

Porteuse de valeurs d’excellence, de générosité et de créativité, la science est au cœur des engagements de la Fondation qui promeut notamment la place des femmes dans les carrières de la recherche, à travers son programme Pour les Femmes et la Science, désormais développé dans le monde entier en partenariat avec l’UNESCO.

Convaincue que la beauté est un besoin essentiel reposant sur des métiers de passion et de relation, la Fondation a lancé plusieurs programmes autour d’une vision solidaire et généreuse de la beauté. La Fondation s’engage ainsi auprès de personnes en situation de vulnérabilité sociale ou atteintes dans leur intégrité physique ou mentale à retrouver l’estime d’elles-mêmes grâce à une prise en charge de leur apparence ou une formation au métier de la beauté. www.fondationloreal.com




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page