22.06.2012 - ODG

À Rio + 20, la Directrice générale rencontre le Président de l’ECOSOC

© UNESCO/Cheikh N'Diaye - UNESCO Director-General Irina Bokova with the President of ECOSOC Milos Koterec, 21 June, Rio +20.

Le 21 juin 2012, la Directrice générale a rencontré le Président du Conseil économique et social des Nations Unies, S. E. Milos Koterec, le représentant permanent de la Slovaquie auprès de l'Organisation des Nations Unies à New York.

En présence de Mme Alissandra Cummins, Présidente du Conseil exécutif de l’UNESCO, Mme Bokova et M. Koterec ont eu un échange de grande portée concernant les résultats de Rio + 20 et les questions dont devra traiter l’ECOSOC en 2012 et 2013.

La Directrice générale a informé le Président de la contribution de l’UNESCO aux travaux de Rio + 20 – notamment dans les domaines de l’éducation et de l’éducation en vue du développement durable, de la science, de la technologie et de l’innovation et des interfaces entre science et politique, de la culture et du développement ainsi que de la communication et l’information. Elle a déclaré que la culture et le développement n’avaient malheureusement pas été pleinement pris en compte dans le document final de la Conférence, bien que la culture, en particulier dans les pays en développement, soient l’un des secteurs économiques où l’on observe le plus grand dynamisme et la croissance la plus rapide. Néanmoins, le document final fait mention du tourisme culturel ainsi que de la diversité culturelle en termes généraux.

La Directrice générale a également informé le Président de la nouvelle mission confiée à l’UNESCO par le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, dans le cadre d’une initiative scientifique pour la durabilité qui vient d’être lancée à l’échelle du système des Nations Unies, à la suite du rapport de haut niveau sur la durabilité mondiale et de la constitution d’un Conseil scientifique consultatif qui sera accueilli et géré par l’UNESCO. La Directrice générale a également évoqué les préparatifs en vue du lancement par le Secrétaire général d’un Pacte des océans, auquel l’UNESCO et sa Commission océanographique intergouvernementale ont apporté une contribution significative.

Enfin, la Directrice générale s’est félicitée de l’Examen ministériel annuel de l’ECOSOC sur l’éducation de l’an dernier, auquel l’UNESCO a largement contribué.

Le Président a réaffirmé l’importance de l'Examen ministériel annuel de 2011 sur l'éducation et a invité la Directrice générale à participer également aux débats de cette année sur la création d’emplois, sujet étroitement lié à l’éducation. La Directrice générale a accepté et signalé que l’UNESCO se concentrait également sur l’EFTP, dont le 4e Congrès international s’est tenu avec succès à Shanghai, en collaboration avec le BIT, l’OCDE et le Gouvernement chinois. Le Président a en outre demandé à l’UNESCO de participer en 2013 aux débats thématiques de l’ECOSOC qui seront consacrés à la science et la culture, domaines eux aussi étroitement liés à l’éducation. Pour M. Koterec, la créativité est une constante de tous ces débats, car elle revêt une grande importance pour les jeunes générations comme pour la création d’emplois. Cette année, l’ECOSOC a consulté des jeunes pour connaître leurs aspirations professionnelles et poursuivra cette démarche à l’avenir.

La Directrice générale a informé le Président à propos du Forum des jeunes de l’UNESCO, qui s’est tenu parallèlement à la 36e session de la Conférence générale, en octobre 2011, et elle a proposé de partager l’expérience et les contributions de l’UNESCO avec l’ECOSOC. Le Président a pour sa part invité l’UNESCO à participer aux réunions préparatoires des débats de 2013, dont l’un doit se tenir à Doha dans le courant de l’année.  

Le Président s’est félicité de la contribution et de l’implication de l’UNESCO dans les travaux de l’ECOSOC, dont l’ordre du jour traite de plus en plus de sujets en rapport avec les domaines de compétence de l’UNESCO, en ajoutant que la poursuite d’une coopération étroite était donc à la fois souhaitable et importante au plan stratégique. Mme  Bokova et M. Koterec sont convenus d’avoir des contacts et des discussions réguliers à l’avenir, et Mme Bokova a fait savoir que l’UNESCO apporterait sa contribution constructive à la session de 2012 de l’ECOSOC prévue en juillet à New York.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page