29.06.2014 - ODG

« La culture est au cœur du développement durable, en tant que force de dialogue et de cohésion sociale »

© UNESCOGroup photo at the First Meeting of the Council of Ministers of Culture of South-East Europe, Ohrid, June 2014.

Le 28 juin 2014, Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, a ouvert la première réunion du Conseil des ministres de la culture de l’Europe du Sud-Est, intitulée « Valoriser la culture au service du développement durable », qui s’est tenue à Ohrid sous la présidence de Mme Elizabeta Kanchevska-Milevska, Ministre de la culture de l’ex-République yougoslave de Macédoine.

La Directrice générale s’est félicitée que cette réunion des ministres et décideurs de haut niveau de l’Europe du Sud-Est se tienne à point nommé pour définir des politiques et lignes d’action coordonnées visant à relever les défis actuels et futurs de la coopération culturelle régionale.

« C’est le moment de renouveler notre engagement et d’ouvrir un nouveau chapitre de nos travaux, grâce à une plate-forme intégrée et unifiée de coopération ministérielle » a affirmé la Directrice générale. « J’y vois également une occasion pour l’UNESCO d’approfondir la coopération directe avec les pays participants et de renforcer son partenariat avec l’Union européenne, le Conseil de l’Europe et d’autres », a-t-elle souligné.

Dans son discours, Mme Bokova a mis l’accent sur le lien puissant entre culture et développement durable. Elle a appelé les pays du Sud-Est de l’Europe à jouer un rôle décisif dans la promotion du pouvoir de la culture dans le programme de développement durable pour l’après-2015.

« Je me félicite d’autant plus de cette nouvelle plate-forme qu’elle insiste sur le lien entre culture et développement durable » a-t-elle assuré. « La culture apporte au développement la durabilité en montrant à la population l’intérêt qu’il présente, de façon à ce que celle-ci se l’approprie et y participe davantage, et en s’assurant que le développement émane d’elle, se fait en sa faveur et par son intermédiaire. La Conférence d’Ohrid a été la première réunion de la nouvelle plate-forme ministérielle unifiée de coopération sur la culture et le développement en Europe du Sud-Est. Elle a été organisée dans le cadre global de l’Initiative mondiale de l’UNESCO : « La culture : une passerelle vers le développement », qui vise à mettre au point des solutions novatrices de sauvegarde de la culture sous toutes ses formes, en tant qu’instrument de développement social, économique et humain. La réunion a adopté une nouvelle « stratégie régionale pour la coopération culturelle dans le Sud-Est de l’Europe » qui énonce les priorités et modalités d’action des futurs efforts de coopération.

Pendant son séjour à Ohrid, la Directrice générale a eu des entretiens bilatéraux avec Mme Elizabeta Kanchevska-Milevska, Ministre de la culture de l’ex-République yougoslave de Macédoine, qui est également Présidente de la commission nationale pour l’UNESCO. Toutes deux se sont déclarées satisfaites de l’état actuel de la coopération bilatérale et ont échangé leurs points de vue sur les moyens de la resserrer encore, surtout dans les domaines de la préservation du patrimoine culturel matériel et immatériel, du renforcement des capacités et de la coopération régionale en matière de culture, de biosphère, de réduction des risques de catastrophes, etc.

Mme Bokova a salué le rôle actif du pays à l’appui des projets régionaux visant à promouvoir le dialogue interculturel et les processus d’intégration. Mme Kanchevska-Milevska a exprimé la satisfaction de son gouvernement quant à la décision prise à la Conférence générale à sa 37e session concernant la création de l’Institut international de génie sismique et de sismologie appliquée (IZIIS), à Skopje, en tant que centre de catégorie 2 sous l’égide de l’UNESCO.

En marge de la réunion ministérielle, la Directrice générale a également rencontré MM. Ivan Tasovac, Ministre de la culture de Serbie et Goran Svilanovic, Secrétaire général du Conseil de coopération régionale (CCR) avec qui elle a eu des rencontres bilatérales.

 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page