03.11.2009 -

La mort de Claude Lévi-Strauss est une perte pour l’humanité tout entière, déclare le Directeur général de l’UNESCO

Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a exprimé sa tristesse à l’annonce de la mort de l’éminent anthropologue français Claude Lévi-Strauss, qu’il a décrit comme l’un des plus grands penseurs du 20ème siècle.

« Claude Lévi-Strauss était l’un des géants du 20ème siècle », a déclaré Koïchiro Matsuura. « Sa pensée a changé le regard de l’homme sur ses semblables, démoli des concepts diviseurs tels que la race et ouvert la voie à une nouvelle vision fondée sur la reconnaissance du lien commun qui unit l’humanité ».

« Nous déplorons sa mort, qui est une perte pour le monde entier. Mais nous célébrons sa vie, consacrée à l’éclairage et à la compréhension à travers la connaissance, construite sur une insatiable curiosité pour ses semblables qui l’a conduit dans les zones les plus reculées du monde et a changé définitivement l’anthropologie moderne. »

« Travailler avec ce grand homme pendant plusieurs décennies a été l’un des grands privilèges de l’UNESCO».

Claude Lévi-Strauss a travaillé étroitement avec l’UNESCO depuis la création de l’Organisation au lendemain de la Seconde guerre mondiale. Sa dernière apparition publique remonte au 60ème anniversaire de l’UNESCO, célébré le 16 novembre 2005.

A l’occasion de son centième anniversaire en 2008, l’UNESCO a consacré une édition spéciale du Courrier de l’UNESCO à sa longue et remarquable collaboration avec l’Organisation, assortie d’archives audiovisuelles, de publications et d’articles rédigés par Claude Lévi-Strauss pendant plus de cinquante ans.





<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page