20.04.2013 - ODG

La Directrice générale s’adresse à l’Organisation des États américains

© UNESCO/Philippe Kridelka -UNESCO Director-General, Irina Bokova, with Jose Miguel Insulza, Secretary-General of the OAS, Washington, April 2013.

S’adressant à l’Organisation des États américains (OEA) à Washington, le 19 avril, la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a déclaré : « La question principale que nous devons nous poser est celle de savoir comment l’éducation peut contribuer à atténuer les inégalités. »

« Fondamentalement, l’éducation de qualité doit façonner les sociétés auxquelles nous aspirons – des sociétés inclusives, dynamiques, durables et libérées de la pauvreté, des sociétés ancrées dans le respect de la diversité culturelle et des droits de l’homme », a déclaré Mme Bokova, en donnant la 51e Conférence des Amériques sur le thème de la promotion du développement humain et de la qualité de l’éducation dans la région.

José Miguel Insulza, Secrétaire général de l’OEA, a souligné que la qualité de l’éducation était un défi majeur pour toute la région. Il a ajouté que des études avaient également mis en évidence le retard pris en matière de corrélation entre éducation et croissance économique par l’Amérique latine, où par rapport à l’Europe il fallait un niveau de revenu par habitant deux fois supérieur pour atteindre un seuil de scolarisation de 80 %.

La Directrice générale s’est félicitée de la coopération de l’UNESCO avec l’OEA en vue d’améliorer la qualité de l’éducation dans l’ensemble de la région Amérique latine et Caraïbes, évoquant le partenariat sur la Stratégie régionale pour les enseignants coordonné par le Bureau régional de l’UNESCO pour l’éducation à Santiago du Chili. Dans le courant de cette année, l’OEA lancera une plate‑forme de présentation et de partage des bonnes pratiques de l’enseignement et de l’apprentissage dans l’ensemble de la région.

Mme Bokova a également parlé du travail accompli par l’Institut de statistique de l’UNESCO, la Banque mondiale, l’UNICEF et l’institut Brookings pour mesurer les résultats de l’apprentissage de manière globale, comme un moyen d’améliorer la qualité de l’éducation. À l’approche de 2015, année fixée pour atteindre les objectifs de l’éducation, l’élaboration de rapports redditionnels nationaux devrait permettre aux pays de faire le point et de trouver des stratégies pour répondre aux défis et combler les lacunes.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page