07.05.2014 - ODG

La Directrice générale participe à Rome à la 3e réunion du Comité directeur de l’Initiative mondiale pour l'éducation avant tout

© UNESCO -UNESCO Director-General, Irina Bokova, and UN Secretary-General, Ban Ki-moon, at the 3rd Global Education First Initiative Steering Committee meeting in Rome, May 2014.

La Directrice générale de l’UNESCO a participé aujourd’hui à Rome à la 3e réunion du Comité directeur de l’Initiative mondiale pour l'éducation avant tout (GEFI). Le Comité directeur de haut niveau de la GEFI est un organe consultatif qui donne des orientations stratégiques à l’Initiative créée en 2012 par le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon.

La 3e réunion a été l’occasion de susciter un nouvel élan vers l’accélération des objectifs et des cibles de l’éducation avant 2015 ainsi que de réaffirmer l’engagement de maintenir l’éducation au rang de priorité dans les programmes mondiaux financiers, sociaux et de développement parmi les partenaires de la GEFI.

Dans son discours d’introduction, le Secrétaire général a remercié la Directrice générale pour le leadership dont elle a fait preuve en faisant avancer l’Initiative et l’UNESCO pour avoir accueilli le secrétariat de la GEFI. Il a également souligné que la puissance et l’avantage comparatif de la GEFI résidaient dans son partenariat multipartite et l’engagement profond de tous ses partenaires.

En sa qualité de Secrétaire exécutive du Comité directeur, la Directrice générale a présenté à ses membres un état actualisé des derniers événements concernant la GEFI survenus depuis la précédente réunion d’avril 2014. Elle a précisé que l’Initiative bénéficiait d’un soutien grandissant au plus haut niveau politique, l’Andorre, l’Éthiopie et les États-Unis ayant récemment rejoint le groupe de ses pays champions.

Dans son intervention sur la place de l’éducation dans le programme de développement pour l’après-2015, la Directrice générale a déclaré que ce programme devait être fondé sur les droits, porteur d’aspirations et transformateur. Elle a également précisé qu’il devait adopter une perspective d’équité et d’inclusion, en veillant particulièrement à l’égalité des genres, tout en se concentrant sur les résultats de l’apprentissage par l’attention portée à la qualité à tous les niveaux d’enseignement.

Tous les intervenants ont rappelé la nécessité de mettre l’accent sur la qualité de l’éducation et de cibler les groupes marginalisés, en particulier les filles et les femmes des zones rurales ainsi que les enfants touchés par des conflits ou par leurs conséquences.  Ils ont également réitéré l’appel à la création d’un objectif à part entière dans un programme transformateur en portant les ambitions au-delà de l’enseignement primaire.

La réunion était présidée par le Secrétaire général, y ont participé en personne Mme Helen Clark, Administratrice du PNUD, M. Babatunde Osotimehin, Directeur exécutif de l’UNFPA, Mme Saraswathi Menon, Directrice stratégique d’ONU-Femmes et Mme Alice Albright, Directrice générale du Partenariat mondial pour l'éducation. M. Shieferaw Shigutie, Ministre éthiopien de l’éducation, et l’Ambassadrice Nathalia Feinberg du Danemark, Chef du département de la politique de développement et la coopération mondiale, représentaient les pays champions de la GEFI. Une téléconférence a réuni le Coordonnateur du Groupe consultatif des jeunes de la GEFI, M. Chernoh Bah, ainsi que des représentants de la Banque mondiale, de l’UNICEF, de l’Internationale de l'éducation et de la Campagne mondiale pour l’éducation.

Avant la réunion, la Directrice générale a participé au Comité des organismes coparrainants d’ONUSIDA, qui a porté sur des questions relatives au programme de développement durable pour l’après-2015 ainsi qu’à la stratégie et au budget d’ONUSIDA pour les six prochaines années.

 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page