20.08.2013 - ODG

La Directrice générale assiste à la cérémonie d’ouverture de la Conférence internationale de haut niveau sur la coopération dans le domaine de l’eau, organisée à Douchanbé

© UNESCO -La Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, lors de la cérémonie d'ouverture de la Conférence internationale de haut niveau sur la coopération dans le domaine de l'eau, Tadjikistan, août 2013.

© Press service of the President of Republic of Tajikistan -La Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, lors d'une réunion avec le Président du Tadjikistan, Son Excellence M. Emomali Rahmon, le 20 Août 2013, lors de sa visite officielle au Tadjikistan.

Le 20 août 2013, Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, et Son Excellence Emomali Rahmon, Président de la République du Tadjikistan, ont participé à la cérémonie d’ouverture de la Conférence internationale de haut niveau sur la coopération dans le domaine de l’eau.

Cette Conférence internationale de haut niveau, organisée à Douchanbé par le Gouvernement tadjik les 20 et 21 août, est une contribution du Tadjikistan à la mise en œuvre de la résolution 67/204 de l’Assemblée générale des Nations Unies concernant la mise en œuvre de l’Année internationale de la coopération dans le domaine de l’eau (IYWC).

« Dans un monde où 300 lacs et bassins versants transfrontières couvrent près de la moitié de la surface terrestre et représentent 60 % de l’eau douce à l’échelle planétaire, la coopération n’est pas une question de choix mais un impératif », a déclaré la Directrice générale lors du discours liminaire qu’elle a prononcé à l’occasion de la séance d’ouverture. Mme Bokova a également rappelé que l’eau durable est indispensable pour atteindre tous les Objectifs du Millénaire pour le développement d’ici à 2015 et qu’elle doit être au cœur de l’agenda mondial du développement durable auquel nous allons nous conformer.

« L’expérience montre que les objectifs du développement durable peuvent uniquement être atteints si des mécanismes efficaces et des plans concrets sont établis en vue de leur mise en œuvre », a déclaré le Président de la République du Tadjikistan, Son Excellence Emomali Rahmon, lors de son discours d’ouverture. Dans ce contexte, le Président a suggéré que la Conférence examine et discute les perspectives de l’élaboration d’une vision mondiale de l’eau pour l’après-2015.

Le même jour, la Directrice générale a prononcé un discours d’ouverture devant le Panel de haut niveau sur la coopération dans le domaine de l’eau au service du développement durable, organisé dans le cadre de la Conférence. Cette réunion-débat était axée sur la question de savoir comment la coopération dans le domaine de l’eau peut servir à éliminer la pauvreté, créer l’équité sociale, parvenir à l’égalité des genres et favoriser le développement humain. Le Panel a également étudié différents moyens de coopérer dans le domaine de l’eau et de l’assainissement, notamment des mécanismes de coordination transfrontière, des campagnes nationales, des forums sous-nationaux multi-parties prenantes et des plates-formes alternatives dirigées par la société civile.

« Il ne saurait y avoir de développement, ni de développement humain durable, sans une gestion durable de l’eau. La coopération est indispensable à tous nos efforts pour éliminer la pauvreté, renforcer l’équité sociale et promouvoir l’égalité des genres », a déclaré la Directrice générale lors du discours qu’elle a prononcé à l’occasion du Panel de haut niveau.

M. John Ashe, Président de la 68e session de l’Assemblée générale de l’ONU, M. Wu Hongbo, Sous-Secrétaire général de l’ONU chargé des affaires économiques et sociales (au nom du Secrétaire général de l’ONU), Mme Yingluck Shinawatra, Premier Ministre de Thaïlande, M. Zhantoro Satybaldiyev, Premier Ministre du Kirghisistan, M. Alberto Antonio Clementino Vakvina, Premier Ministre du Mozambique, Mme Rebeca Grynspan, Administratrice associée du PNUD, M. Benedito Braga, Sous-Secrétaire général de l’ONU, Président du Conseil mondial de l’eau, et Mme Alice Bouman-Dentener, Présidente du Partenariat des femmes pour l’eau, ont également prononcé des discours lors de la séance d’ouverture.

 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page