24.04.2014 - UNESCOPRESS

La Directrice générale condamne les meurtres en Syrie de Hamza Al-Hajj Hassan, Mohamed Muntich et Halim Alouh, employés d’une télévision libanaise

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a dénoncé aujourd'hui le meurtre en Syrie de trois professionnels des médias de la chaîne de télévision libanaise Al-Manar et exprimé sa vive préoccupation concernant la sécurité des journalistes dans le pays.

« Je condamne les meurtres de Hamza Al-Hajj Hassan, Mohamed Muntich et Halim Alouh », a déclaré la Directrice générale. « J'appelle toutes les forces en présence en Syrie à respecter le statut civil des journalistes citoyens et professionnels. Rien ne peut justifier que l’on prenne pour cible des professionnels des médias, qui sont la voix de la société civile, et dont le travail est essentiel dans l’effort entrepris pour mettre fin au conflit et panser les plaies ».

Le journaliste d’Al-Manar, Hamza Al-Hajj Hassan, le cameraman Mohamed Muntich et le technicien Halim Alouh ont été tués alors qu'ils couvraient des affrontements à Maaloula, un village au sud de Damas, le 14 avril.

Ces meurtres portent à cinq le nombre de professionnels des médias tués en Syrie depuis janvier 2014. Une liste complète des journalistes assassinés ayant fait l’objet d’une condamnation par l’UNESCO est disponible en ligne.

****

Contact médias : Sylvie Coudray, +33 (0) 1 45 68 42 12

L’UNESCO est l’agence des Nations Unies dont la mission consiste à défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. En vertu de l’Article premier de son Acte constitutif, l’Organisation est tenue « d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue, ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». À cette fin, elle « favorise la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses ; elle recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image ».

 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page