10.12.2013 - UNESCOPRESS

La Directrice générale condamne le meurtre du journaliste iraquien Adel Mohsen Hussien et du caméraman Wahdan Al-Hamdani

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a fait part aujourd’hui de sa vive inquiétude concernant la sécurité des journalistes en Iraq après le meurtre récent de deux reporters : Adel Mohsen Hussien et Wahdan Al-Hamdani.

« Je déplore le meurtre d’Adel Mohsen Hussien et de Wahdan Al-Hamdani», a déclaré la Directrice générale. « Il est très important que les autorités enquêtent et traduisent en justice les auteurs des crimes visant les professionnels des médias qui affectent la société iraquienne toute entière».

Adel Mohsen Hussien, 43 ans, a été abattu par des inconnus dans la ville de Mossoul, au nord de l’Iraq, le 2 décembre. Ecrivain et journaliste, il travaillait pour plusieurs médias iraquiens et était l’un des représentants de l’Association de défense des droits des journalistes iraquiens.

Le journaliste de télévision Wahdan Al-Hamdani a été tué le 27 novembre alors qu’il couvrait un enterrement à Bassora. Il travaillait comme caméraman pour la chaîne satellite basée à Bagdad Al Taghee.

Depuis le début de l’année, la Directrice générale a condamné le meurtre de sept journalistes en Iraq. Une liste complète des journalistes assassinés ayant fait l’objet d’une condamnation par l’UNESCO est disponible en ligne.

****

Contact médias : Sylvie Coudray, +33 (0) 1 45 68 42 12

L’UNESCO est l’agence des Nations Unies dont la mission consiste à défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. En vertu de l’Article premier de son Acte constitutif, l’Organisation est tenue « d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue, ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». À cette fin, elle « favorise la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses ; elle recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image ».

 

 

 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page