23.12.2009 -

La Directrice générale condamne l’assassinat du journaliste turc Cihan Hayirsevener

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a condamné aujourd’hui l’assassinat du journaliste turc Cihan Hayirsevener, abattu le 18 décembre à Bandirma, dans la province de Balikesir. Elle a souhaité qu’une enquête soit menée sur ce crime.

« Je condamne le meurtre de Cihan Hayirsevener », a déclaré la Directrice générale. « Démocratie et violence contre la presse sont incompatibles. Il est essentiel pour le bien de la société turque dans son ensemble et pour le droit de l’homme fondamental que constitue la liberté d’expression que les autorités traduisent en justice les auteurs de ce crime ».

Cihan Hayirsevener, âgé de 53 ans, dirigeait le journal Güney Marmara’da Yaşam, publié à l’ouest du pays. Selon la presse turque, il avait récemment reçu des menaces de mort, suite à sa couverture d’un scandale local de corruption.

L’UNESCO est le seul organisme des Nations Unies dont la mission consiste à défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. En vertu de l’Article premier de son Acte constitutif, l’Organisation est tenue « d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue, ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples. » À ces fins, elle doit « favorise[r] la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses ; elle recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image. »




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page