21.11.2012 - UNESCOPRESS

La Directrice générale déplore les attaques contre les médias et les écoles dans la bande de Gaza et le sud d'Israël

La Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, a exprimé son inquiétude face à l'escalade de la violence en Israël et dans la bande de Gaza. Elle a condamné aujourd’hui la mort de trois journalistes palestiniens - Mahmoud Al-Komi, Hossam Salameh Mohammed et Abu Eisha – suite aux frappes aériennes du 20 novembre. Elle a également exprimé sa préoccupation devant les informations faisant état de médias pris pour cible des frappes aériennes et des tirs de roquettes entre le sud d'Israël et la bande de Gaza, ainsi que d’écoles touchées.

« Je suis extrêmement  inquiète de voir que l’on cible des installations et des professionnels des médias ; trois journalistes palestiniens sont morts : Mahmoud Al-Komi, Hossam Salameh Mohammed et  Abu Eisha. Le statut civil des journalistes et leur droit à exercer leur profession doivent être respectés.

Les frappes contre les écoles aussi bien à Gaza que dans le sud d’Israël  sont tout aussi alarmantes. Les écoles devraient être pour les enfants un environnement sûr. Attaquer les écoles est une négation du droit à l’éducation qui doit être fermement condamnée. »

«  Je joins ma voix à celle du Secrétaire général de l’ONU qui est profondément préoccupé pour la sécurité et le bien-être de tous les civils. » a conclu la Directrice générale.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page