08.12.2009 -

La Directrice générale rend hommage au musicien Jean Serge Essous, Artiste de l'UNESCO pour la paix

La Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, a rendu hommage aujourd’hui au musicien congolais Jean Serge Essous, Artiste de l'UNESCO pour la paix, décédé le 25 novembre dernier à Brazzaville (Congo).

« Je tiens à rendre hommage à Jean Serge Essous, musicien d’exception et défenseur des idéaux de l’UNESCO en tant qu’Artiste pour la paix », a déclaré la Directrice générale. Elle a poursuivi : « Compositeur, saxophoniste et clarinettiste, Jean Serge Essous était une figure emblématique de la musique congolaise. A travers son art, il a porté des messages de promotion du patrimoine culturel immatériel, de dialogue culturel, de partage et de culture de l’échange entre les peuples, notamment à l’endroit des jeunes générations. Sa disparition est une immense perte pour la musique africaine et pour tous ceux qui sont ouverts aux musiques du monde ».

Né en 1935 à Brazzaville, Jean Serge Essous était électricien de formation. Son premier travail le met pourtant en contact avec des musiciens des Ballets Diaboula. Une fois initié à la flûte, il devient membre de la formation CDJ. Il passe ensuite à la clarinette et rejoint le Negro Jazz. En 1956, il est un des créateurs de l’OK Jazz, formation qui fait date dans l’histoire de la musique congolaise et africaine. Il dirigera ensuite une autre grande formation : Les Bantous de la capitale. Il sera aussi conseiller artistique de la Société congolaise de disque (SOCODI).




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page