09.09.2012 - ODG

La Directrice générale visite des projets de relèvement post-inondations à Ayutthaya

©UNESCO -UNESCO Director-General Irina Bokova in front of Wat Chaiwatthanaram in Ayutthaya, which was damaged during the 2011 flood. September 2012.

Un an après les pires inondations qu’ait connues la Thaïlande depuis des décennies, la Directrice générale de l’UNESCO s’est rendue à Ayutthaya, le dimanche 9 septembre, pour prendre la mesure des actions de relèvement post-inondations menées sur le site d’Ayutthaya, inscrit au Patrimoine mondial, et pour assister à la cérémonie d’inauguration du projet de l’UNESCO pour la réhabilitation des centres d’apprentissage communautaires de Thaïlande endommagés par les inondations de 2011.

Lors de sa visite à Wat Chaiwatthanaram, l’un des vestiges culturels les plus touchés du parc historique d’Ayutthaya, la Directrice générale a pris connaissance des dommages causés par ces graves inondations, dont le niveau a atteint jusqu’à 3 mètres à la fin de 2011, ainsi que des principales difficultés rencontrées pour la remise en état du monument. Mme Bokova a été impressionnée par les travaux de réhabilitation post-inondations et s’est montrée particulièrement intéressée par les plans de restauration de l’ancien système de gestion de l’eau d’Ayutthaya, qui avait été installé par les fondateurs de la ville avant d’être abandonné puis recouvert par les habitations urbaines et la voirie.

À l’issue de sa visite à Wat Chaiwatthanaram, la Directrice générale a présidé la cérémonie d’inauguration du projet de l’UNESCO pour la réhabilitation des centres d’apprentissage communautaires touchés par les inondations, tenue au centre d’apprentissage communautaire Ban Pom à Ayutthaya, qui offre des services d’alphabétisation et d’apprentissage tout au long de la vie. Elle a également eu l’occasion de rencontrer un groupe de femmes âgées de 50 à 60 ans qui bénéficient des cours d’alphabétisation dispensés par le centre. Elles ont évoqué le contenu de lettres qu’elles apprenaient à rédiger, adressées à leurs familles vivant dans d’autres villes.

« Ici, dans ce centre d’apprentissage communautaire, j’ai rencontré des personnes extraordinaires qui ont travaillé dur pour apprendre à lire et à écrire. Pour l’UNESCO, l’alphabétisation est essentielle pour le développement durable, car elle permet d’éliminer la pauvreté et donne à chacun les moyens de prendre en main son existence. Une fois alphabétisées, les personnes de ce centre d’apprentissage communautaire acquièrent différentes compétences qui leur permettent de vivre de manière plus durable », a déclaré Mme Bokova, Directrice générale de l’UNESCO.

Lors des inondations de 2011, plus de 300 centres d’apprentissage communautaires ont été endommagés en Thaïlande, dont 106 dans la province d’Ayutthaya. La Directrice générale a remercié le Gouvernement japonais de l’ampleur de son soutien.

« La vie des Thaïlandais a été profondément affectée par les inondations de 2011 », a déclaré pendant la cérémonie Mme Sasithara Pichaichannarong, Secrétaire permanente du Ministère thaïlandais de l’éducation. Le projet pour les centres d’apprentissage communautaires à Ayutthaya et en Thaïlande a reçu des fonds de la part du Gouvernement japonais, représenté lors de l’inauguration par M. Seiji Kojima, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Japon dans le Royaume de Thaïlande.

« C’est à Ayutthaya que les structures éducatives ont été les plus gravement endommagées par les inondations », a déclaré M. Kojima lors de la cérémonie d’inauguration. Il a confirmé le soutien du peuple japonais pour le relèvement de la Thaïlande après ces vastes inondations. À la lumière de l’expérience similaire qu’a connue le Japon avec le séisme et le tsunami de l’an dernier, ce projet a pour objectif de « mieux préparer les communautés de Thaïlande dans l’éventualité de nouvelles catastrophes », a-t-il indiqué.

En coopération avec le Bureau de l’éducation non formelle et informelle du Ministère thaïlandais de l’éducation, l’UNESCO prévoit de fournir aux centres d’apprentissage communautaires touchés par les inondations de l’année dernière des matériels d’enseignement et d’apprentissage, ainsi que d’autres équipements et outils nécessaires<a name="_GoBack"></a>. L’UNESCO renforcera également les connaissances et les capacités du secteur de l’éducation non formelle en matière de réduction des risques de catastrophe, en coopération avec le Département de la prévention des catastrophes et de l'atténuation de leurs effets (Ministère thaïlandais de l’intérieur), et préparera les communautés et le personnel des centres d’apprentissage communautaires aux catastrophes naturelles.

Pour conclure, la Directrice générale a déclaré : « le message que je souhaite adresser à chacun et aux autorités locales est que l’UNESCO continuera de se tenir aux côtés du peuple thaïlandais ». En 2011, pendant les pires inondations auxquelles la Thaïlande ait dû faire face depuis des décennies, plus de 600 personnes ont perdu la vie et 58 des 76 provinces, ainsi que la vie de plus de 5 millions de personnes, ont été directement affectées.





<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page