30.11.2010 - ODG

La Directrice générale se félicite de l’amitié entre le Japon et l’UNESCO, depuis le monde universitaire jusqu’aux milieux scientifiques et aux médias, en passant par les ONG

© UNESCO/Cynthia Guttman - La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, visite l’Agence d’exploration aérospatiale du Japon (JAXA) en compagnie de son Vice-Président, à Tokyo, le 26 novembre 2010, lors de sa première visite officielle dans le pays.

« La solidarité est le cadeau le plus précieux que vous puissiez faire à l’UNESCO » a déclaré la Directrice générale en acceptant une donation de la Fédération nationale des associations UNESCO du Japon à l’appui des activités de l’Organisation en Haïti, lors d’une réception organisée par l’Université des Nations Unies à Tokyo le 26 novembre 2010.

La Directrice générale, évoquant la Commission nationale, la Fédération et le Centre culturel de l’Asie et du Pacifique pour l’UNESCO, les a appelés « le triangle d’or sur lequel repose toute notre action ici ».

Faisant observer que l’UNESCO était la première institution des Nations Unies à laquelle le Japon avait adhéré, la Directrice générale a invité la Commission nationale à « partager son expérience dans toute la région ».

Elle a remercié la Fédération nationale pour le travail qu’elle effectue à la base, dans des domaines comme l’alphabétisation des adultes par le biais du mouvement Terakoya de centres d’apprentissage communautaires, et pour les efforts qu’elle déploie, de concert avec des communautés locales, pour sauvegarder le patrimoine culturel au Cambodge et en Afghanistan.

Dans le domaine universitaire, la Directrice générale a signé un accord avec l’Université des Nations Unies en vue de créer une chaire sur l’intégration régionale, les migrations et la liberté de circulation des personnes. Située à Bruges, Belgique, cette chaire nouera des partenariats avec des universités africaines. « Je suis convaincue que nous établirons un haut niveau d’excellence pour la recherche dans ce secteur essentiel », a déclaré la Directrice générale.

Dans le domaine scientifique, Irina Bokova a visité l’Agence d’exploration aérospatiale du Japon (JAXA), où elle a présenté le Rapport mondial de l’UNESCO sur la science à l’occasion d’une conférence de presse, attirant l’attention sur le déplacement vers l’Asie de la recherche et des dépenses de développement. Elle s’est également félicitée de la coopération de l’UNESCO avec la JAXA, qui inclut l’utilisation de la télédétection par satellite appliquée aux sites du patrimoine mondial. La Directrice générale a également souligné l’importance du Centre international sur les risques liés à l’eau et leur gestion (ICHARM), représenté à la conférence de presse. La coopération entre l’UNESCO et l’ICHARM porte notamment sur la gestion des risques d’inondation au Pakistan.

Dans le secteur des médias, la Directrice générale a exprimé sa satisfaction du partenariat entre l’UNESCO et la NHK relatif au patrimoine mondial. Lors d’une visite au siège de la chaîne de télévision, elle a suggéré la possibilité d’élargir la coopération à des projets liés à l’éducation.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page