25.02.2013 - ODG

L’Iraq verse une contribution de 1 million de dollars au Fonds d'urgence multidonateurs

© UNESCO/E.U.UNESCO Director-General, Irina Bokova, and H.E. Mr. Hassanian Muala, Secretary-General of the Iraqi National Commission to UNESCO, February 2013.

Le 25 février 2013, la Directrice générale de l’UNESCO, Mme Irina Bokova, et S. E. M. Hassanian Muala, Secrétaire général de la Commission nationale iraquienne pour l'éducation, la culture et la science, au nom de S. E. M. Mohamed Tameem, Ministre iraquien de l’éducation, ont signé un accord officialisant la contribution de 1 million de dollars des États-Unis versée par le Gouvernement iraquien au Fonds d'urgence multidonateurs.

L’Accord a été signé en présence de M. Ismail Mohamad Hasan, Chargé d’affaires de la délégation permanente de l’Iraq auprès de l’UNESCO, et de Mme Dalal Najimaldin, Déléguée permanente adjointe de l’Iraq auprès de l’UNESCO.

La Directrice générale s’est vivement félicitée de l’Accord, qui allait rendre grandement service à l’Organisation dans le contexte actuel difficile auquel celle-ci doit faire face. « Votre geste témoigne une nouvelle fois du soutien que la République d'Iraq apporte de longue date à l’UNESCO en tant que donateur toujours plus important », a déclaré Irina Bokova.

Le Secrétaire général a rappelé que l’Iraq avait toujours été un ardent défenseur de l’Organisation et qu’il le resterait. « L’UNESCO a beaucoup fait pour l’Iraq après le conflit de 2003 ». Il a en outre souligné que le Gouvernement iraquien appuyait la Direction de l’UNESCO et les efforts de réforme visant à recentrer l’action de l’Organisation et à en accroître la pertinence, ainsi qu’à renforcer l’action au niveau des pays.

La Directrice générale a réaffirmé que cette contribution « venait à point nommé », au moment où l’UNESCO s’employait à définir ses priorités de programme pour les années à venir, et qu’elle était, de ce fait, particulièrement bienvenue et appréciée.

Irina Bokova a par ailleurs exprimé sa reconnaissance à l’Iraq pour sa participation active aux activités de l’UNESCO et son soutien à l’action de l’Organisation dans ses domaines de compétence. À cet égard, elle a rappelé que durant le seul premier semestre de 2012, l’Iraq avait versé à l’UNESCO des contributions totalisant plus de 4 millions de dollars des États-Unis, notamment sous la forme de projets autofinancés dans le domaine de la préservation du patrimoine culturel, et a souligné que cette coopération allait être étendue à d’autres domaines tels que l’éducation et les sciences.

S. E. M. Hassanian Muala a fait part de l’engagement profond de son pays en faveur de l’UNESCO, ainsi que de sa confiance en l’action de l’Organisation, et a souligné que cette contribution devait être interprétée comme un geste de solidarité envers l’UNESCO, comme une marque de soutien à son important travail et comme « un encouragement à resserrer les liens entre l’UNESCO et l’Iraq ».

 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page