23.11.2012 - ODG

Irina Bokova et le Secrétaire d’État autrichien, Reinhold Lopatka, célèbrent la collection d'œuvres d'art de l'UNESCO

UNESCO/Landry Rukingamubiri

Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, et M. Reinhold Lopatka, Secrétaire d’État du Ministère fédéral des affaires européennes et internationales de la République d’Autriche, ont conjointement présenté le projet L’art pour la paix, qui rassemble quelque 600 pièces appartenant à la collection d'œuvres d'art de l'UNESCO, le plus important patrimoine artistique au sein des Nations Unies.

La cérémonie s'est déroulée en présence de M. Lois Lammerhuber, artiste et photographe, de Mme Ursula Plassnik, Ambassadrice, déléguée permanente de l’Autriche auprès de l’UNESCO, de M. Martin Eichtinger, Directeur général du Département culturel du Ministère fédéral des affaires européennes et internationales et de M. Harald Stranzl, Ambassadeur, délégué permanent adjoint de l’Autriche auprès de l’UNESCO.

« La culture est ce que nous sommes et ce qui nous lie », a déclaré Irina Bokova.

La Directrice générale a remercié le Gouvernement autrichien pour son don et félicité M. Lammerhuber de mettre son immense talent au service de la communauté internationale par le biais de son projet L’art pour la paix, qui offre un cadre unique à la collection d'œuvres d'art de l'UNESCO.

L’interface électronique du projet sur le site Web de l’UNESCO démultipliera sa visibilité et sa portée, offrant une tribune et un espace public mondial d’éducation des jeunes en associant les étudiants à un dialogue actif sur certaines œuvres extraordinaires en vue de forger une vision commune de la paix et de l’humanité.

Rappelant l’attachement ancien de l’Autriche aux principes et priorités de l’UNESCO, le Secrétaire d’État, M. Reinhold Lopatka, a souligné qu’avec L’art pour la paix, « l’Autriche rend un hommage particulier aux œuvres d’art rassemblées au Siège de l’UNESCO, qui représentent la diversité culturelle de notre communauté mondiale et reflètent si bien la vision que l’Unesco a de la paix comme aspiration suprême de l’humanité ».

Irina Bokova a rappelé combien sont importantes la créativité et la promotion de la diversité culturelle dans un monde de plus en plus interconnecté et profondément fragmenté. Elle a aussi souligné qu’il est impératif que les gouvernements encouragent et facilitent la libre circulation des artistes entre les pays, comme un moyen d’entretenir la vitalité des sociétés et de renouveler leur capacité d’innovation. « La liberté artistique et la liberté d’expression sont les meilleurs indicateurs de l’ouverture d’une société et les meilleurs moteurs de son aptitude à inventer, à se renouveler », a-t-elle poursuivi.

La collection d'œuvres d'art de l'UNESCO débutée avec la construction du bâtiment de l’Organisation réunit des œuvres du monde entier, qui sont un symbole de solidarité intellectuelle et morale et un moyen de renforcer cette solidarité. « Chaque œuvre reflète la diversité de notre monde », a conclu la Directrice générale de l’UNESCO.

 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page