20.02.2012 - ODG

« Le patrimoine immatériel est un pont entre le passé et l’avenir » déclare Irina Bokova.

© CROSS/Roumen Dobrevla Directrice générale de l'UNESCO Irina Bokova et le Président de la République de Bulgarie, Rosen Plevneliev, 20 février 2012.

Le 20 février 2012, la Directrice générale, Irina Bokova, était en visite officielle en Bulgarie où elle a inauguré le centre régional pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel en Europe du Sud-Est, sous l’égide de l’UNESCO.

« Le patrimoine culturel immatériel est un pont pour relier le passé et l’avenir. Le patrimoine immatériel est ce qui nous permet de comprendre le monde, et le moyen de le façonner. Il représente un bien précieux pour les communautés, les groupes et les individus – eux seuls peuvent le préserver et le transmettre aux générations futures. Notre rôle, Organisations internationales et gouvernements, est de soutenir ces efforts par toutes les mesures possibles, » a déclaré Irina Bokova lors de la cérémonie d’inauguration qui a eu lieu à Sofia.

La Présidente de l’Assemblée nationale de la République de Bulgarie Tsetska Tsacheva, le Ministre des affaires étrangères Nikolay Mladenov et le Ministre de la culture Vezhdi Rashidov ont participé à la cérémonie. M. Mladenov a souligné l’engagement profond du gouvernement bulgare à promouvoir le travail du centre en rappelant son soutien à l’UNESCO et au travail d’Irina Bokova, en tant que Directrice générale.

Le jour même, Irina Bokova a rencontré le Président Rosen Plevneliev, qui a souligné le travail positif mené par l’UNESCO en Europe du Sud-Est et sa contribution au renforcement du climat d’entente dans la région, notamment grâce au soutien du dialogue interculturel. Le Président a renouvelé son plein soutien envers Mme Bokova à la tête de l’agence de l’ONU. La Directrice générale a encouragé toutes les institutions bulgares à prendre les devants en Europe du Sud-Est dans la sauvegarde du patrimoine immatériel et la diversité culturelle en tant que moteur pour la promotion de la tolérance et du respect mutuel dans la région. 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page