29.01.2013 - ODG

Irina Bokova rappelle l’attachement de l’UNESCO à la nécessité absolue d’un enseignement de l'Holocauste

© UNESCO/Emilien UrbanoH. E. Mr Rosen Plevneliev, President of the Republic of Bulgaria and Irina Bokova, visit the Shoah Memorial.

La Directrice générale, Irina Bokova, a accueilli le Président de la République de Bulgarie, M. Rosen Plevneliev, invité d’honneur de la cérémonie organisée à la mémoire des victimes de l’Holocauste, au Siège de l’UNESCO à Paris, le 28 janvier 2013, sur le thème « Avoir le courage d’aider : le sauvetage pendant l’Holocauste ».

« Nous devons nous interroger sur les causes et les conséquences de cette faillite morale afin qu’éclairés par une meilleure connaissance du passé nous puissions mettre en place les conditions d’une paix durable », a déclaré la Directrice générale.

Elle a rappelé que l’engagement de l’UNESCO était inspiré par la conviction que « se souvenir des morts peut guider les vivants sur la voie de la paix ».

Le Président de la République de Bulgarie a exprimé sa fierté envers la société civile de son pays qui a agi avec courage pour empêcher la déportation de 48 000 juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, sauvant ainsi la totalité de la communauté israélite résidant en Bulgarie à l’époque.

« Définir et transmettre les grands enseignements de l’Holocauste est un travail indispensable au plein exercice des droits de l’homme, des libertés fondamentales et des valeurs de tolérance et de respect », a ajouté le Président Plevneliev.

« Veillons à ne jamais accepter ni tolérer l’injustice et à ne jamais cesser de nous investir corps et âme pour bâtir un monde plus harmonieux et prospère, où la diversité culturelle sera chérie, où la tolérance sera une valeur partagée, où l’humanisme sera vénéré. Le rôle de l’UNESCO à cet égard est primordial », a prononcé en conclusion le Président Plevneliev.

Le Ministre français de l’éducation, Vincent Peillon, le Président du Mémorial de la Shoah (Paris), Eric de Rothschild et l’Ambassadeur, délégué permanent d’Israël auprès de l’UNESCO, Nimrod Barkan, étaient présents à la cérémonie.

Le même jour, la Directrice générale et le Président Plevneliev se sont rendus au Mémorial de la Shoah, l’une des principales organisations partenaires de l’UNESCO pour les activités en rapport avec l’Holocauste, afin d’y déposer une couronne à la mémoire des victimes de l’Holocauste. La délégation de haut rang a également visité les trois expositions présentées au Siège de l’UNESCO : « Résistance et sauvetage au Danemark » organisée avec l’aide du Mémorial de la Shoah ; « Le sauvetage 1943 » aimablement prêtée par les Archives nationales de Bulgarie et Yad Vashem ; et « Le sauvetage : protéger l'humanité pendant l'Holocauste » prêtée par le Shoah Foundation Institute de l’Université de Californie du Sud.

La Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste a également été marquée par une table ronde de spécialistes de haut niveau, organisée conjointement par l’UNESCO et le Bureau du Conseiller spécial des Nations Unies pour la prévention du génocide, sur l’enseignement de l'Holocauste et la prévention du génocide, ce dernier thème étant représenté par le Secrétaire général adjoint des Nations Unies, M. Adama Dieng. La table ronde organisée avec le soutien du Royaume de Belgique a traité des défis liés à l’éducation et l’élaboration de programmes scolaires sur l’Holocauste ainsi qu’à l’intégration dans l’enseignement de la prévention du génocide. 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page