08.09.2012 - ODG

Message de la Directrice générale à l'occasion de la Journée internationale de l'alphabétisation

Cette année, la Journée internationale de l'alphabétisation met l’accent sur le lien fondamental qui existe entre l’alphabétisation et la paix.

Ce lien est d’une importance cruciale dans les temps tumultueux que nous traversons actuellement. Dans les pays en proie à des violences cycliques, les taux d’alphabétisation sont parmi les plus faibles du monde. Les conflits restent l’un des principaux obstacles à la réalisation de l’Éducation pour tous (EPT) et des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). Dans le monde, 40 % des enfants non scolarisés en âge de fréquenter l’école primaire vivent dans des pays touchés par des conflits.

Nous avons le devoir de ne pas laisser les conflits priver les enfants et les adultes des formidables opportunités qu’ouvre l’alphabétisation. L’alphabétisation est un droit fondamental de la personne humaine et la base de toute forme d'éducation et d'apprentissage tout au long de la vie. L’alphabétisation transforme la vie des hommes en leur permettant de faire des choix éclairés et en leur donnant les moyens de devenir des acteurs du changement. Pour s’installer durablement, la paix dépend de l’essor d’une citoyenneté par l’alphabétisation et de l’accès à l’éducation pour tous. Face aux bouleversements politiques et à la montée de la violence que connaissent de nombreuses régions du monde, l’alphabétisation doit être une priorité dans les plans de construction de la paix de toutes les nations.

La paix et le développement durable sont dépendants l’un de l’autre, et il est primordial que l’un et l’autre se développent et se renforcent simultanément. L’alphabétisation est également un accélérateur du développement, car elle permet aux sociétés d’avoir une croissance plus inclusive et durable. Les programmes d’alphabétisation peuvent devenir un élément essentiel des futures stratégies de développement en offrant à tous des opportunités et des compétences. Or tout cela est indispensable à la réalisation de l’Éducation pour tous et des Objectifs du Millénaire pour le développement.

Des progrès ont été accomplis en vue d'atteindre les objectifs d’alphabétisation fixés pour 2015, mais d’importantes difficultés subsistent. La communauté internationale doit affronter ces obstacles plus résolument si nous voulons tenir les promesses faites à Dakar en 2000. L’UNESCO estime qu’à l’échelle mondiale 775 millions d’adultes et encore 122 millions de jeunes sont analphabètes. Les femmes et les filles constituent près des deux tiers des adultes et des jeunes analphabètes. C’est un immense gâchis de potentiel.

Nous pouvons mettre fin à ce cycle de l’exclusion. Nous avons un intérêt commun à faire en sorte que le monde devienne mieux alphabétisé. Alors que se rapproche l’échéance de 2015 fixée pour l’Éducation pour tous, nous venons de trouver un nouvel élan. L’UNESCO n’a pas ménagé ses efforts pour hisser l’éducation et l’alphabétisation au premier rang des priorités mondiales du développement. « L'éducation d'abord », une initiative du Secrétaire général de l’ONU qui sera officiellement lancée dans le courant du mois, constituera une solide plate-forme de plaidoyer au plus haut niveau

Les lauréats qui ont remporté cette année les Prix internationaux d’alphabétisation de l’UNESCO démontrent quels résultats remarquables peuvent être obtenus grâce à des programmes d’alphabétisation réussis. Ils sont l’illustration vivante du rôle central joué par l’alphabétisation dans la promotion des droits de l’homme, l’égalité entre les sexes, la résolution des conflits et la diversité culturelle.

Aujourd’hui, j’appelle les parties concernées à tous les niveaux à renforcer les partenariats en vue d’accélérer la mise en place d’une alphabétisation de qualité. Il est indispensable que les valeurs de la paix, des droits de l’homme et du civisme soient inscrites dans les programmes d’alphabétisation pour que celle-ci devienne un véritable instrument d’autonomisation. L'alphabétisation peut être un vecteur de paix et de développement. Œuvrons ensemble, plus vite, pour que cela arrive.

Irina Bokova




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page