10.07.2014 - ODG

La Directrice générale s’exprime devant le Forum politique de haut niveau de l’ECOSOC

UNESCO Director-General, Irina Bokova, and the President of ECOSOC, H.E. Martin Sadjik.

La Directrice générale s’est exprimée hier dans le cadre du dialogue ministériel à l’occasion de la deuxième réunion du débat de haut niveau du Forum politique de haut niveau sur le développement durable, tenue du 7 au 9 juillet au Siège de l’ONU à New York.

Dans son allocution, elle a appelé à ancrer la science dans le futur programme de développement pour l’après-2015 et les objectifs de développement durable. Dans ce cadre, elle a évoqué la création du Conseil consultatif scientifique du Secrétaire général de l’ONU en soulignant l’importance de son rôle pour le renforcement de l’interface entre science et politique et elle a remercié le Secrétaire général d’avoir placé la science au cœur du développement durable.

Elle a présenté les principaux messages qui ressortent du rapport du Conseil consultatif scientifique sur le rôle de la science dans le développement durable et dans le programme pour l’après-2015, selon cinq grands thèmes : la contribution de la science au développement durable ; sciences fondamentales et sciences appliquées, les deux faces d’une même médaille ; la science, un bien public ; l’universalité ; et le rôle éducatif majeur de la science.

Animé par M. Romain Murenzi, Directeur général de la TWAS, le dialogue ministériel du Forum politique de haut niveau qui avait pour thème « Tracer les voies vers l’avenir que nous voulons » s’est axé sur l’apport de la science au développement durable et sur l’interface entre science et politique.

À l’occasion de ce dialogue, S. E. Mme Elba Viviana Caro Hinojosa, Ministre de la planification du développement de la Bolivie, a plaidé pour que l’harmonisation du développement et de l’environnement avec les sciences et la technologie soit placée au centre des transformations liées au développement durable.

S. E. Mme Rita Schwarzelühr-Sutter, Secrétaire d’État parlementaire auprès du Ministre fédéral de l’environnement, de la conservation de la nature, de la construction et de la sûreté nucléaire de l’Allemagne, a déclaré que le statu quo n’était plus une option et que la science devait guider les choix politiques indispensables aux transformations économiques structurelles que nécessite une croissance verte inclusive.

S. E. Mme Vesna Kos, Ministre adjointe au Ministre des affaires étrangères et européennes de la Croatie, a parlé du coût exorbitant de l’inaction dans les domaines de la réduction des risques de catastrophe, de l’autonomisation des femmes et de la paix et la sécurité.

Dans ses observations finales, la Directrice générale a appelé à « ancrer fermement la science dans les nouveaux objectifs et le programme de développement pour l’après-2015 », notamment par une hausse des dépenses de recherche et développement, en réservant à cette fin un pourcentage fixe minimum du PIB, et par des fonds spéciaux alloués à la recherche fondamentale, à l’enseignement scientifique et à la promotion de l’initiation aux sciences.

Pendant sa visite, la Directrice générale a également rencontré le Président de l’ECOSOC, S. E. Martin Sadjik. Leur échange a porté sur la réforme du Conseil, la déclaration ministérielle qui sera adoptée en conclusion du Forum politique de haut niveau et les travaux du Groupe de travail ouvert sur les objectifs de développement durable.

 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page