30.05.2012 - ODG

La Directrice générale rencontre le Président de la République du Kazakhstan

Le 30 mai, la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a rencontré le Président de la République du Kazakhstan, M. Nursultan Nazarbayev.

Le Président a exprimé son soutien résolu aux objectifs et programmes de l’UNESCO et rappelé l’importance du mandat de l’Organisation dans un monde en voie de globalisation.  Irina Bokova a remercié M. Nazarbayev pour le leadership pris par le Kazakhstan dans la promotion des nouvelles formes de coopération et de dialogue favorisant la compréhension mutuelle,  la paix et le développement durable au plan international. Elle s’est félicitée de la contribution du Kazakhstan à l’action de l’UNESCO dans ces domaines et dans d’autres. Elle a évoqué la réussite de l’Année internationale du rapprochement des cultures (2010) ainsi que le caractère opportun de la proposition d’une décennie internationale du rapprochement des cultures (2013-2022), deux initiatives du Kazakhstan. Le Président a pris acte des difficultés que connaît actuellement l’Organisation et lui a exprimé son soutien. La Directrice générale a par ailleurs rappelé la nécessité d’un leadership politique face aux défis que pose le développement durable dans le monde actuel, évoquant à ce propos la prochaine Conférence Rio + 20 et appelant à un engagement fort de la part du Kazakhstan pour la réussite de ce sommet.

À l’invitation du Président, la Directrice générale a participé en tant qu’invitée d’honneur au IVe Congrès des dirigeants des religions mondiales et traditionnelles, sur le thème de « la paix et l'harmonie comme choix de l'humanité ».

Le congrès s’est tenu au Palais de la paix et de l’harmonie, bâtiment conçu par l’architecte britannique Norman Foster pour symboliser l’unité des cultures, des peuples et des religions dans le monde.

Pendant le congrès, aux allocations prononcées par des responsables politiques et religieux du monde entier ont succédé des groupes de travail sur le développement durable, le multiculturalisme, la jeunesse et les femmes. Dans son intervention pendant la principale séance plénière, Irina Bokova a rappelé l’engagement de longue date de l’UNESCO en faveur du renforcement « de la solidarité intellectuelle et morale de l’humanité » par le dialogue interculturel.  « Cela inclut le dialogue interconfessionnel, qui doit s’inscrire dans une démarche plus large de dialogue interculturel visant à améliorer la compréhension entre les individus indépendamment de leur foi, de leurs croyances et de leurs convictions », a déclaré la Directrice générale. 

Après son intervention devant le congrès, la Directrice générale a tenu une conférence de presse.

Elle a également visité une exposition organisée au Palais des étudiants de la fédération nationale kazakhe des clubs UNESCO.

« C’est l’UNESCO en marche », a déclaré Irina Bokova, en remerciant tous les jeunes, filles et garçons, pour leur engagement et l’énergie qu’ils ont consacrée à faire avancer les valeurs de l’UNESCO sur le terrain.

« Cela fait une différence ici-même, dans ce pays, mais aussi dans le reste du monde », a ajouté Irina Bokova.

 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page