06.11.2013 - UNESCOPRESS

L’UNESCO et les ministres de l’Éducation des pays BRICS jettent les bases d’une coopération renforcée

Lors d’une consultation historique organisée en marge de la 37e session de la Conférence générale au Siège de l’UNESCO, à Paris, le 6 novembre, les ministres de l’Éducation des cinq pays BRICS – Afrique du Sud, Brésil, Chine, Inde et Russie – ont décidé d’unir leurs forces avec l’UNESCO afin de soutenir les progrès de l’éducation au niveau mondial grâce à des actions coordonnées et des activités de plaidoyer.

« Individuellement, vos pays ont un énorme potentiel pour influer sur les tendances mondiales en matière d’éducation. Cette force est multipliée par l’action collective, notamment grâce aux expériences que vous pouvez partager, au rôle grandissant que vous jouez en tant que partenaires du développement et aux nouvelles approches que vous élaborez dans le domaine de la coopération internationale », a déclaré la Directrice générale lors de l’ouverture de la consultation.

C’est la première fois que les ministres de l’Éducation des pays BRICS se réunissent pour débattre d’une coopération entre eux et conjointement avec l’UNESCO dans le domaine de l’éducation. Cette consultation fait considérablement avancer la Déclaration adoptée par les dirigeants des pays BRICS lors de leur sommet à Sanya, Chine, en 2011 qui recommandait la création d’un Groupe BRICS-UNESCO pour explorer les possibilités de collaboration dans les domaines du mandat de l’UNESCO.

S’exprimant en tant que Président du Groupe des pays BRICS, le ministre sud-africain de l’Enseignement supérieur et de la formation, M. Blade Nzimande, a déclaré qu’un consensus s’était dégagé entre leurs pays et l’UNESCO dans le domaine de l’éducation.

Cet engagement a été étayé par la proposition d’organiser une réunion des ministres de l’Éducation des pays BRICS préalablement à chacun des sommets BRICS et à chaque réunion de la Conférence générale de l’UNESCO, suggestion émise par le ministre brésilien de l’Éducation, M. Aloizio Mercadante, dont le pays présidera le Groupe des BRICS en 2014. Mme Bokova a déclaré qu’« un engagement clair en faveur de l’éducation dans la Déclaration du Sommet des BRICS 2014 jetterait des bases particulièrement solides d’une action collective ».

La collecte de données, l’évaluation de l’apprentissage, l’enseignement et la formation techniques et professionnels (EFTP) et les TIC dans l’éducation ont été identifiés comme des domaines prioritaires de la coopération BRICS-UNESCO. L’accent a également été mis sur le rôle des BRICS dans la conduite des progrès mondiaux en matière d’éducation, grâce au renforcement de l’assistance collective apportée aux pays les moins développés et aux efforts conjoints visant à promouvoir l’éducation au sein des principales instances internationales telles que le G20, et lors des débats sur le cadre du développement post-2015.

Le ministre chinois de l’Éducation, M. Yuan Guiren, a indiqué que les BRICS ont la capacité de renforcer les synergies, d’élaborer de nouvelles méthodes de soutien international et de faire considérablement progresser l’éducation sur l’agenda mondial. La diversité qui caractérise les pays BRICS en termes d’éducation et de démographie a été reconnue comme une force importante du Groupe car elle constitue une riche source de connaissances et d’expériences que l’UNESCO peut contribuer à partager dans l’intérêt des pays du monde entier.

L’importance capitale de l’éducation pour le développement, la croissance et l’emploi, et la nécessité de renforcer rapidement la coopération afin de relever les défis communs ont été soulignés par l’ensemble des ministres des BRICS. « Rien ne peut être considéré comme plus important que l’éducation dans les agendas de nos pays » a affirmé M. Shashi Tharoor, ministre indien de l’État du développement des ressources humaines.

« Renforcer l’éducation est un élément clé de notre croissance. Nous avons un intérêt commun », a exhorté M. Dmitry Livanov, ministre russe de l’Éducation et de la science.

Lors de cette consultation qui est à marquer d’une pierre blanche tant pour le partenariat des BRICS que pour la collaboration de l’UNESCO avec le Groupe, les ministres ont convenu de mettre en place un mécanisme de coopération permanente dans le domaine de l’éducation et ont invité l’UNESCO à jouer un rôle central dans le soutien apporté à cette action collective.

Mme Bokova s’est félicitée de ces décisions qui donnent un nouvel élan aux efforts visant à atteindre les objectifs de l’Éducation pour tous d’ici 2015 et permettra de définir de nouvelles approches en matière de coopération internationale dans le domaine de l’éducation. « Le groupe des BRICS lève un coin de voile sur un nouveau monde qui émerge, sur une nouvelle carte du dynamisme, de la coopération et de l’action, » a-t-elle déclaré.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page