16.07.2013 - ODG

L'UNESCO célèbre le 50e anniversaire du procès de Rivonia

© UNESCO/Mariam Moustakaly -The Minister of Justice of South Africa, Jeffrey Radebe, former Rivonia trialist, Andrew Mlangeni, the Director-General of UNESCO, Irina Bokova, former Rivonia trialist, Denis Goldberg, the Deputy Minister of International Relations and Cooperation of South Africa, Ebrahim Ebrahim and the Ambassador, Permanent Delegate of South Africa to UNESCO, Dolana Msimang, joining hands for the celebration of the 50th Anniversary of the Rivonia Trial, UNESCO, July 2013.

Le 16 Juillet, la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, a participé à une série de manifestations à l'occasion du 50e anniversaire du procès de Rivonia, qui a conduit à l’emprisonnement de Nelson Mandela et de nombreux responsables de l'ANC et a servi de catalyseur de l’opposition contre l'apartheid, accélérant la lutte qui mènerait à son abolition.

«Ce procès a été un tournant dans la lutte pour la liberté contre le régime d'apartheid en Afrique du Sud - C'était un moment déterminant dans la lutte mondiale pour les droits humains et la dignité humaine » a déclaré la Directrice générale (discours entier).

L'événement, organisé par la Délégation permanente de la République d'Afrique du Sud auprès de l'UNESCO à l'occasion de la Journée internationale Nelson Mandela, comprenait une exposition, des projections vidéo et une conférence publique avec 2 des 4 derniers survivants parmi les prévenus du procès de 1961 – 1963.

Le Professeur Denis Goldberg, ancien prévenu au procès, a fait un exposé sur la quête de la démocratie en Afrique du Sud, en présence de la ministre de la Justice de l'Afrique du Sud Jeffrey Radebe, le ministre délégué aux Relations internationales et à la Coopération de l'Afrique du Sud, M. Ebrahim Ebrahim, et Madame l'Ambassadrice, Déléguée permanente de l'Afrique du Sud auprès de l'UNESCO, Dolana Msimang.

« Le procès de Rivonia a montré le pouvoir de la démocratie à construire l’unité dans la diversité, a unir le pays dans sa diversité ethnique et culturelle. Le sacrifice personnel de tous les militants anti-apartheid nous a donné la liberté dont nous jouissons aujourd'hui – nous devons leur rendre hommage et c'est le sens de cette exposition, » a déclaré le ministre Ebrahim.

L'exposition «Un long voyage de l'adversité à la diversité» est ouverte à l'UNESCO jusqu'au 28 juillet.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page