29.11.2013 - UNESCOPRESS

La Directrice générale condamne la destruction du mausolée libyen de Mourad Agha et propose l’aide de l’UNESCO en matière de préservation du patrimoine

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a dénoncé aujourd’hui la destruction du mausolée de Mourad Agha, lieu de sépulture et sanctuaire du premier gouverneur ottoman de Tripoli datant du 16e siècle.

« Je condamne la destruction du mausolée de Mourad Agha, un haut lieu historique qui appartient à tous les Libyens », a déclaré la Directrice générale de l’UNESCO. « Personne n’a le droit de priver le peuple des vestiges de son passé, qui est aussi le fondement de son avenir. Le patrimoine culturel aide à consolider les communautés et les sociétés et leur donne la force de travailler à un avenir meilleur ».

            « L’UNESCO est prête à aider la Libye, à préserver et restaurer son patrimoine culturel », a déclaré Irina Bokova. « Notre Organisation est également déterminée à poursuivre son travail de soutien aux autorités visant à renforcer l’expertise et sensibiliser à la valeur du patrimoine et de sa préservation à travers des programmes éducatifs. L’éducation civique doit permettre à un nombre de personnes aussi large que possible de prendre conscience de la valeur inestimable du patrimoine matériel et immatériel pour tout le pays ».

            Le mausolée de Mourad Agha à Tajoura, à proximité de Tripoli, a été construit entre 1551 et 1553. Il a été détruit par l’explosion d’une série d’engins délibérément placés sur le site. Il est à craindre que la mosquée qui se trouve à proximité et qui date de la même période ait également été endommagée dans l’explosion survenue dans la matinée du 27 novembre.

            Les auteurs de ce crime n’ont pas été identifiés mais l’explosion s’inscrit dans une série d’attaques visant des sites du patrimoine culturel qui a commencé en janvier 2012. Toutes ces attaques ont fait l’objet d’une condamnation par l’UNESCO.

***

Contact médias : Roni Amelan, Service de presse de l’UNESCO

Tél. : +33 (0) 1 45 68 16 50, r.amelan(at)unesco.org

 

 

 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page