18.04.2012 - ODG

L’UNESCO signe un accord pour appuyer l’éducation concernant le VIH et le SIDA dans 14 pays d’Afrique

© OFID/Johannes Herberstein

La Directrice générale de l’UNESCO, Mme Irina Bokova, a signé, aujourd’hui à Vienne, un accord entre l’UNESCO et le Fonds de l’OPEP pour le développement international (OFID) en vue d’appuyer les réponses éducatives au VIH et au SIDA dans 14 pays francophones d’Afrique centrale et de l’Ouest.

Ce projet s’appuie sur les leçons tirées de la coopération passée en Afrique australe et de l’Est pour aider les ministères de l’éducation et autres parties prenantes nationales à renforcer les réponses nationales au VIH et au SIDA. Il vise, à travers un soutien technique de qualité, à donner aux enseignants, aux apprenants et aux communautés de toute l’Afrique centrale et de l’Ouest un plus large accès à une éducation de qualité concernant le VIH et le SIDA, ainsi qu’à leur inculquer des connaissances, des attitudes et des compétentes plus efficaces pour la prévention du VIH. Le projet préservera les fonctions essentielles du système éducatif face aux incidences les plus graves de l’épidémie, en accordant des soins et un soutien aux apprenants et aux enseignants vivant avec le VIH.

« Grâce à cette collaboration renouvelée, instaurée en faveur de 14 pays francophones d’Afrique centrale et de l’Ouest pour appuyer des réponses éducatives globales au VIH et au SIDA, nous développerons et renforcerons davantage notre action sur le terrain en nous adressant tant aux apprenants qu’aux enseignants », a déclaré la Directrice générale de l’UNESCO.

« L’OFID tient à saluer le rôle joué par l’UNESCO dans la lutte contre le VIH et le SIDA pendant plus de deux décennies. Ce nouveau partenariat renforcera notre coopération à l’appui de l’Objectif du Millénaire pour le développement 6*, » a affirmé le Directeur général de l’OFID, M. Suleiman Al-Herbish.

Ce projet, d’un montant de 1,2 million de dollars, s’inspire du succès des précédents partenariats OFID/UNESCO – notamment « Atténuation des effets de la crise du VIH et du SIDA en Asie par l’éducation », achevé en février 2008, et « Réponses globales du secteur de l’éducation au VIH et au SIDA en Afrique australe et de l’Est », actuellement mis en œuvre dans 17 pays et qui prendra fin en octobre 2012. Tout en remerciant le Directeur général de l’OFID pour ce partenariat, Mme Bokova a souligné que cela montrait bien que « l’UNESCO est un partenaire de confiance ».

Le projet sera mené dans le cadre d’EDUSIDA, l’initiative mondiale d’ONUSIDA sur l’éducation et le VIH & SIDA dirigée par l’UNESCO. Il sera mis en œuvre en collaboration avec d’autres coparrains d’ONUSIDA et diverses parties prenantes essentielles.

*Objectif du Millénaire pour le développement 6 : Combattre le VIH/SIDA, le paludisme et d’autres maladies.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page