Esther Coopersmith

© UNESCO/Michel Ravassard
Mme Esther Coopersmith, Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO

Madame Esther Coopersmith a été nommée Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO en septembre 2009, en reconnaissance de sa contribution au dialogue interculturel et à la promotion de la paix.

De 1979 à 1980, sous la présidence de Carter, Madame Esther Coopersmith a été Ambassadrice des Etats-Unis aux Nations unies.

Sous la présidence de Reagan, elle a été Conseillère à la Commission des Nations unies sur le statut de la femme à Vienne (Autriche). En 1985, elle a été déléguée lors de la Conférence mondiale de la Décennie des Nations unies pour la femme à Nairobi (Kenya). En 1987, elle a été membre de la Commission présidentielle des salaires des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire.

De 1999 à 2000, sous la présidence de Clinton, Madame Esther Coopersmith a occupé la fonction d’observateur des Etats-Unis à l’UNESCO.

En ses qualités de diplomate, Madame Esther Coopersmith a entrepris plusieurs initiatives pour rapprocher les peuples et les cultures au Moyen-Orient, entre la Russie et les anciennes républiques soviétiques, etc…

Reconnue pour son engagement au service de la paix, Madame Esther Coopersmith a été de nombreuses fois décorée. En 1984, elle a reçu le Prix Nobel de la Paix des Nations unies, puis en 1987 le Prix de la paix du Centre international pour le développement et la résolution de crises de l’Université du Maryland. Madame Esther Coopersmith s’est également vue décerner une mention spéciale par le gouvernement d'Israël en 1988. Enfin, elle a été honorée du Prix humanitaire par le gouvernement de l'Arménie en 1991, d’un décret de reconnaissance pour son aide humanitaire par le gouvernement de la Russie en 1992 et d’une décoration par le gouvernement de la Thaïlande en 2006.

Retour en haut de la page