Hayat Sindi

©Hayat Sindi
Dr. Hayat Sindi, Ambassadrice de bonne volonté de l'UNESCO.

Reconnue pour sa brillante carrière de scientifique et son engagement dans l’éducation et l’innovation, le Docteur Hayat Sindi a été nommée Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO en octobre 2012.

Reconnue pour sa brillante carrière de scientifique et son engagement dans l’éducation et l’innovation, le Docteur Hayat Sindi a été nommée Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO en octobre 2012.

Née à la Mecque (Arabie Saoudite) en 1967, le Docteur Hayat Sindi est chercheuse en médecine. Après des études en pharmacologie au King’s College de Londres, elle obtient un doctorat à l’Université de Cambridge. Elle devient alors la première femme du Golfe à obtenir un doctorat en biochimie.

L’une des plus grandes réussites du Docteur Hayat Sindi a été l’invention d’un capteur biochimique composé de sondes thermoélastiques. Elle a également conçu le MARS - Magnetic Acoustic Resonance Sensor - soit un capteur de résonance acoustique magnétique.

L’objectif du Docteur Hayat Sindi est de développer de nouvelles technologies et de les rendre accessibles aux pays en voie de développement. Pour parvenir à cette fin, elle a co-fondé en 2007 avec le Docteur Georges Whitesides de l’Université de Harvard la fondation « Diagnostics for All ».

Membre de « PopTech pour les innovations sociales » en 2009, le Docteur Hayat Sindi a reçu de nombreuses récompenses, dont notamment le prix des jeunes professionnels de l’Organisation des étudiants arabes de l’Institut de technologie du Massachussetts (MIT - ASO).

Le Docteur Hayat Sindi est fondatrice et Présidente de l’Institut « I2 » qui promeut l’éducation scientifique et l’innovation auprès des jeunes au Moyen-Orient et dans le monde.

Retour en haut de la page