Jean Michel Jarre

©Gérard Giaume
M. Jean-Michel Jarre, ambassadeur de bonne volonté de l'UNESCO

Jean Michel Jarre, pionnier et maître incontestable de la musique électro-acoustique, associe dans ses spectacles le son high tech au laser et à la pyrotechnie. Ses méga-concerts ont attiré plus d’un million de spectateurs.

Utilisant ces événements internationaux comme une plate-forme de sensibilisation à la mission de l’UNESCO depuis qu’il a été nommé Ambassadeur de bonne volonté en 1993, il se produit régulièrement sur des sites du patrimoine mondial, contribuant ainsi à promouvoir auprès de plusieurs millions de personnes à travers le monde, l’importance de la conservation du patrimoine. Inlassable défenseur des droits et de l’éducation de la jeunesse, il envoie un message puissant et positif de tolérance, de pluralisme culturel et de respect aux jeunes du monde entier.

Les moments forts de sa mission en qualité d'Ambassadeur de bonne volonté incluent son Concert pour la tolérance à la Tour Eiffel, en célébration du 50ème anniversaire de l'UNESCO, pour lequel il avait composé le thème pour la tolérance, joué lors de l'ouverture des cérémonies de commémoration, et plus récemment son Concert du Millénaire devant les pyramides de Gizeh. Jean-Michel Jarre, avec la collaboration de l’Ambassadrice de bonne volonté Marianna Vardinoyannis, a donné deux concerts au pied de l’Acropole à Athènes, en faveur des enfants atteints de cancer, et est intervenu lors du Forum de la jeunesse pour l’éradication de la pauvreté.

En 2006, il a donné un concert remarquable danse les dunes de sable du Sahara marocain. Ce concert était l’un des événements marquant la fin de l’Année internationale des déserts et de la désertifi cation et s’inscrivait dans le cadre de la Décennie internationale d’action, « L’eau, source de vie » (2005-2015). Au cours de ses spectacles, Jean-Michel Jarre lance un appel à un vaste public pour lutter contre l’analphabétisme et promouvoir une action aussi louable que l’éducation pour tous et l’éducation pour chacun d’entre nous.

Retour en haut de la page